SlateAfrique

mis à jour le

Côte d'Ivoire - Dogbo Blé, le premier général pro-Gbagbo devant la justice

S’ouvre le 2 octobre un procès très attendu à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Celui du général Bruno Dogbo Blé, ancien chef de la garde républicaine et pilier du dispositif sécuritaire du régime de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagborapporte BBC Afrique.

Le général Brunot Dogbo Blé est le premier gradé de ce rang à être jugé par le tribunal militaire depuis la fin de la crise postélectorale. Il est accusé par la justice ivoirienne de génocide, d'assassinat, d'enlèvement et d'atteinte à la sûreté de l'Etat. 

Il avait été arrêté le 15 avril 2011, quatre jours après la chute de Laurent Gbagbo. Il est aussi poursuivi pour assassinat dans l'affaire de la disparition du colonel-major Dosso, en mars 2011.

L'ex-chef de la garde républicaine ne sera pas seul dans le box des accusés. Quatre autres militaires devraient comparaître à ses côtés. 

Mais c'est bien vers le général Brunot Dogbo Blé que tous les regards seront tournés, souligne RFI

Après ce procès pour lequel il risque la prison à vie, celui qui durant la bataille d'Abidjan régnait en maître sur le quartier du Plateau, n'en aura pas fini avec les juridictions militaires mais aussi civiles.

Et pour cause, depuis le 1er octobre, une autre accusation pèse sur lui, celle de complicité dans l'assassinat du général Robert Gueï en 2002. 

Lu sur BBC Afrique, RFI

A lire aussi

Ce putsch qui a plongé la Côte d'Ivoire dans le chaos

Charles Blé Goudé: "Ouattara a décidé de régner dans la terreur"

Comment sauver la Côte d'Ivoire