SlateAfrique

mis à jour le

Somalie: Les Shebabs à la déroute

C’est un recul militaire. Dans la guerre qui oppose l'Union africaine aux milices shebabs de Somalie, clair avantage pour l'Union africaine. Conjointement, les forces somaliennes et kenyanes ont lancé un assaut vendredi 28 septembre afin de déloger les combattants d’al Shebabs de la ville portuaire de Kismayo, rapporte la BBC. Ville stratégique car elle constitue le dernier bastion de la milice islamiste au sud du pays.

Selon Cyrus Oguna, le porte parole de l’armée Kenyane, l’offensive a débuté il y a trois jours.

«Les dernières troupes kényanes mais aussi somaliennes transportées par voie maritime ont débarqué à quatre kilomètres de Kismayo. Le nombre de navires déployés pour cette opération amphibie n’a pas été précisé et le porte-parole dément que des forces navales étrangères soient impliquées, alors que la rumeur enfle sur la présence de soldats occidentaux», précise le site RFI

Dépassé par cette offensive, «le commandement militaire des moudjahidine Shabab a ordonné un retrait tactique à minuit», a déclaré Ali Mohamud Rage, porte-parole des milices

Le même porte-parole aurait ajouté à l’agence Reuters que «les ennemis» n’étaient pas encore entrés dans la ville»

«Laissez-les entrer dans Kismayo, qui va bientôt se transformer en un champ de bataille.»

Ce retrait est-il le prémice d’une offensive plus violente de la part des milices somaliennes comme le laisse entendre le porte-parole?

Une hypothèse que n’exclut pas l’armée Kenyane qui se prépare à l’éventualité d’un piège tendu par les milices Shebabs. Le Kenya, qui a entamé sa lutte contre les milices islamistes il y a près d’un an.Pour l’instant les forces somaliennes gouvernementales sont encore postées aux portes de la ville. 

Du côté des islamistes, tous les signes du départ ont portant été donnés. Sur Twitter, ils ont écrit que leur administration de cinq ans à Kismayo touchait à sa fin. Même leur station de radio, radio Andalus, n’émet plus. Les résidents de Kismayo ont également confirmé que les combattants d'al-Shabab étaient partis dans la nuit.

Lu sur BBC, RFI

A lire aussi

Somalie: Les islamistes ont-ils un avenir?

Les inquiétantes mutations africaines d'al-Qaida

Les pirates prennent l'Afrique à l'abordage