SlateAfrique

mis à jour le

Le Maroc est la meilleure porte d'entrée pour la France

Dans de nombreux pays africains, obtenir un visa des services consulaires français, reste un véritable chemin de croix. Les Algériens et les Sénégalais ne le démentiront pas.

En revanche, au Maroc, le consulat français délivre les visas «dès que cela est possible». De part le monde entier, le royaume chérifien enregistre le plus bas taux de refus de visas pour la France, renseigne le site Au Fait Maroc.

«Les services consulaires français au Maroc délivrent près de 160.000 visas par an. Le taux de refus y est parmi les plus bas au monde dans notre réseau consulaire (7% en moyenne)», révèle Hélène Conway, ministre déléguée chargée des Français de l’étranger dans une interview à la presse marocaine.

La ministre française effectue une visite de travail de quatre jours au Maroc à partir du 27 septembre., a indiqué l’AFP. Elle devrait, notamment, s’entretenir à Rabat avec le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane, note Yabiladi.

La ministre a expliqué que dans 40% des cas, des visas dits «de circulation» sont délivrés aux Marocains. Ces visas leur permettent de se rendre en France plusieurs fois dans l’année.

Les étudiants marocains forment ainsi la plus grande communauté estudiantine étrangère en France. Sur un total 60.000 étudiants qui arrivent en France chaque année, 5.000 à 6.000 d’entre eux viennent du Maroc.

Dans cet interview, la ministre déléguée n’a pas manqué de souligner «le caractère exceptionnel de la relation bilatérale entre la France et le Maroc».

Pour rappel, le Maroc est représenté à travers un réseau consulaire parmi les plus denses de la diplomatie française, le plus important réseau d'établissements scolaires françaises à l'étranger, un réseau culturel très dense et une présence économique importante de plus de 750 filiales d'entreprises françaises installées.

Lu sur Au Fait Maroc

A lire aussi

La France attire t-elle les étudiants africains

France- Sénégal; je t'aime moi non plus

L'Afrique n'a pas besoin de la France