mis à jour le

Capture d'écran de la télévision d'Etat libyenne montrant une base militaire visée par des bombardements, le 23 mars au soir
Capture d'écran de la télévision d'Etat libyenne montrant une base militaire visée par des bombardements, le 23 mars au soir

Direct Libye - L'Otan en retrait des opérations militaires

  •  Des frappes aériennes des forces alliées ont visé Tripoli
  •  Les structures de l'Otan pour la Libye seraient pratiquement mises au point
  •  Le Conseil de sécurité de l'ONU tient une réunion d'urgence le 24 mars pour faire le point sur la situation en Libye
  •  Le nombre de pays alliés participant aux opérations progresse, bien que certains membres de l'UE (tels que la Norvège ou l'Italie) attendent l'aval de l'Otan pour poursuivre les combats
  •  La zone d'exclusion aérienne est désormais opérationelle
  •  La Chine, le Brésil, la Russie et l'Union africaine appellent au cessez-le-feu pour éviter d'autres victimes chez les civils et une crise humanitaire
  •  L'intervention militaire internationale en Libye a débuté samedi 19 mars après l'adoption de la résolution 1973 de l'ONU, avec pour objectif la protection des civils

- Mercredi 23 mars -

14h27 [Ansa]

L'hôpital de Misrata serait bombardé par des pro-Kadhafi.

12h53 [AFP, Romandie News, RFI]

Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères, a déclaré:

«L’Otan n’exercera pas le pilotage politique de la coalition internationale en Libye mais interviendra comme un outil de planification et de conduite opérationnelle dans la mise en œuvre de la zone d’exclusion aérienne.»

La conduite des opérations armées de la coalition sera confiée à un comité constitué des ministres des Affaires étrangères de chaque Etat participant, ainsi que des représentants de la Ligue arabe.

11h56 [LeMonde.fr]

Les forces aériennes internationales vont s’attaquer aux chars de Kadhafi se trouvant dans la région ouest de la Libye. Ces derniers auraient continué à bombarder les villes de Zenten et de Misrata, encore occupées par les rebelles. Peg Klein, contre-amiral aux commandes du groupe expéditionnaire de l’USS Kearsarge, constate qu'«il y a toujours des chars qui avancent vers ces villes pour attaquer le peuple libyen».

10h07 [Ocha]

Les Nations unies estiment à 365.658 le nombre de personnes ayant fui la Libye depuis le début des conflits. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a publié plusieurs infographies montrant la situation des flux migratoires au 22 mars.

Libye: situation humanitaire au 22 mars 2011 (source: Ocha)

9h00 [Guardian]

Le colonel Kadhafi s’est exprimé devant la télévision nationale dans la nuit du 22 mars. Entouré d’une foule de sympathisants, il a renouvelé son appel à combattre la coalition internationale, tout en assurant que si la guerre devait durer, elle serait, quoiqu’il arrive, victorieuse.

8h26 [AFP, Romandie News]

La presse chinoise s'aligne sur la position du gouvernement et condamne l’intervention armée de la coalition internationale en Libye. Bien que la Chine n’a pas bloqué le vote du Conseil de sécurité de l’ONU pour la résolution 1973, le quotidien chinois Global Times critique «la décision politique d’une poignée de puissances occidentales».

8h00 [Natochannel.tv]

L’Otan va renforcer son opération d’embargo sur les armes vers la Libye, notamment avec un soutien naval dans la Méditerranée. Le secrétaire général de l’organisation, Anders Fogh Rasmussen, souligne l’importance de l’action des forces alliées pour protéger les civils libyens. Aucune implication directe de l’Otan dans la conduite des opérations militaires n'est encore à l'ordre du jour.

- Mardi 22 mars -

11h37 [Ansa.it]

Le photographe français Stéphane Lehr, de l'agence Polaris Image, porté disparu depuis dimanche, aurait donné de ses nouvelles.

11h20 [The Daily Telegraph,Twitter]

Un avion militaire américain F-15 Eagle se serait écrasé dans une zone sous contrôle rebelle en Libye. Le pilote est sain et sauf et a été secouru par des insurgés.

Vu sur Twitter:

10h30 [AFP, Le Matin]

Le Conseil de Sécurité de l'ONU se réunira jeudi 24 mars pour faire le point sur la situation en Libye. Cette réunion d'urgence débutera par un compte-rendu du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon.

10h15 [RFI]

Trois jours après le début des attaques aériennes en Libye, le Parlement français va se réunir en session extraordinaire afin de débattre sur l'engagement des forces armées françaises. Il s'agit d'une obligation constitutionnelle découlant de l'article 35 alinéa 2 de la Constitution: «Le gouvernement doit informer le Parlement lorsqu'il engage les forces armées.»

9h30 [El Pais, AFP, Reuters]

La Chine renouvelle son appel au cessez-le-feu en Libye. Jiang Yu, ministre des Affaires étrangères, a déclaré que «l'usage de la force pourrait porter préjudice à la population civile et entraîner une crise humanitaire».

Le Brésil s'aligne sur la position chinoise et préconise le cessez-le-feu pour éviter une catastrophe humanitaire et un enlisement du conflit.

08h56 [Le Point]

La coalition a poursuivi les attaques sur le fief de Kadhafi à Tripoli, tandis que les pro-Kadhafi continuent l'offensive sur les rebelles à Misrata, causant au moins une quarantaine de morts.

Barack Obama a déclaré: «Kadhafi doit partir», de même que David Cameron qui soutient que «la Libye doit se débarrasser de Kadhafi».

Au sein de l'Union européenne, des divergences se font entendre au sujet du rôle de l'Otan: beaucoup souhaiteraient que ce soit l'Organisation qui supervise les opérations militaires. Selon Silvio Berlusconi, président du Conseil italien, «le commandement des opérations doit passer à l'Otan». De même que la Norvège, qui attend l'aval de l'Otan pour participer aux frappes aériennes.

David Cameron ajoute: «Nous voulons (...) un contrôle utilisant les mécanismes de l'Otan, de façon à ce que tous ceux qui veulent participer de l'extérieur puissent être coordonnés correctement.»

8h48 [AFP - Romandie News, Al-Jazeera]

Trois journalistes occidentaux (Dave Clark et Roberto Schmidt de l'Agence France Presse et Joe Raedle, photographe à l'agence Getty) ont été enlevés dans la région de Tobrouk le 19 mars par l'armée libyenne.

8h00 [Al-Jazeera]

Une vidéo qui montre la «route de la mort» reliant les villes de Tripoli et Benghazi. Cette zone a été la cible privilégiée des attaques aériennes de la coalition internationale.

07h05 [Reuters]

Six avions de combats Mirage et un aérocargo C-130 en provenance du Qatar doivent rejoindre une base militaire crétoise (Grèce) dans la journée

00h50 [CNN, Twitter]

Tripoli reste la cible privilégiée des attaques.

Vu sur Twitter:

- Lundi 21 mars -

20h36 [Guardian, ABC News]

Tension au sein de la coalition où une certaine incertitude se manifeste quant à la gestion des opérations militaires, ainsi que sur le rôle à long terme joué par les Etats-Unis.

Ceux-ci montrent des signes d’agacement devant l’absence de consensus parmi les Européens quant à l’intervention militaire. Les Américains souhaitent un transfert du commandement des opérations à l’Otan, mais cette perspective a été compromise lors de la réunion aujourd’hui des membres de l’Organisation à Bruxelles

20h17 [CNN, Romandie News]

Des explosions ont retenti dans le secteur de la résidence du colonel Kadhafi à Tripoli. Des tirs de la défense anti-aérienne libyenne ont été réalisés au même moment.

19h30 [Al-Arabiya]

Les Etats-Unis considèrent le départ de Kadhafi comme leur but ultime selon une déclaration venant du Département d’Etat américain.

19h07 [BBC News]

Les insurgés de la ville de Misrata dénombrent 40 tués et environ 300 blessés à la suite des combats de la journée.

18h30 [Gazeta.ru]

Le président russe Dmitri Medvedev et le Premier ministre Vladimir Poutine divergent diamétralement sur la résolution 1973 des Nations unies qui autorise l’intervention militaire en Libye. A l’instar de Kadhafi, Poutine a comparé la résolution à «une croisade». Medvedev a qualifié d’«inacceptable» cette formule. Selon un expert russe, les propos de Poutine peuvent compliquer les négociations entre le président Medvedev et le secrétaire à la Défense américain Robert Gates arrivé aujourd’hui en Russie

18h02 [20minutes.fr]

La Norvège suspend sa participation aux opérations militaires en raison du flou concernant la direction des opérations militaires

18h [Guardian]

Le président américain Barack Obama s’est exprimé sur la situation en Libye lors d’une conférence de presse depuis Santiago, au Chili. Il a annoncé que la neutralisation de la défense anti-aérienne libyenne était une condition à une mise en retrait prochaine des Etats-Unis au profit de ses partenaires de la coalition.

17h01 [Al-Jazeera]

Les forces loyalistes effectuent des bombardements intensifs sur la ville insurgée de Zintan située à l’ouest du pays.

16h [Al-Arabiya]

Le leader d’al-Qaida au Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdel, appelle les Libyens à lutter contre l’intervention étrangère dans leur pays et à éliminer les «nouveaux croisés», rapporte Al-arabiya, qui a traduit le discours de 12 minutes posté samedi sur Internet du chef de cette organisation basée en Algérie.

14h11 [BBC News]

Un porte-parole des insurgés à Misrata affirme que Kadhafi a bombardé la ville pour le quatrième jour consécutif, et que ses troupes tiennent la rue principale où sont déployés plus de 200 tireurs embusqués.

13h13 [BBC News]

Un porte-parole des insurgés à Benghazi a déclaré que ces derniers étaient favorables à plus de frappes aériennes contre les troupes du colonel Kadhafi, mais s’opposent à une intervention terrestre étrangère.

12h15 [New York Times]

Quatre journalistes du New York Times ont été libérés par le gouvernement libyen. Ils avaient été capturés mardi dernier alors qu’ils couvraient les combats entre les forces loyalistes au colonel Kadhafi et les insurgés. Ils sont arrivés en Tunisie.

12h [RIA Novosti]

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a déclaré que la communauté internationale devait parler d'une seule voix et faire front commun pour l'application de la résolution 1973 en Libye. Il s'est exprimé au Caire après sa rencontre avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, qui avait lui critiqué l'intervention de la coalition internationale.

11h30 [BBC News]

L'Inde plaide pour l'arrêt des frappes aériennes en Libye.

10h [Romandie News]

L'Allemagne, qui ne participe pas à la coalition internationale, se sent confortée dans ses réserves. Le ministre des Affaires étrangères a pointé du doigt les critiques de la Ligue arabe contre les frappes des Alliés.

9h08 [BBC News]

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates est arrivé en Russie pour deux jours de visite. Moscou a dénoncé à plusieurs reprises l'action militaire menée en Libye qui frappe sans distinction.

8h30 [Le Point.fr]

La France assure n’avoir aucune preuve formelle de victimes civiles à la suite des attaques de la coalition, selon le porte-parole du gouvernement français. «Nous sommes pleinement dans l'application de la résolution 1973», a déclaré François Baroin sur Canal+ en réponse aux réserves exprimées par le secrétaire général de la Ligue Arabe.

8h15 [Guardian]

Sur le front est, près d'Ajdabiya, un reporter du Guardian assure que les insurgés ont gagné 150 kilomètres de terrain face aux forces loyalistes du colonel Kadhafi.

L’Italie a participé aux attaques de la coalition dans la nuit de dimanche à lundi.

6h00 [Euronews]

L'Otan est divisé sur la Libye: lors d'une réunion tenue à Bruxelles, l'organisation de 28 pays n'a pas réussi à s'entendre sur son rôle à jouer en Libye. Elle a donc exclu une intervention militaire de l'Alliance atlantique pour appliquer la résolution 1973.

02h30 [BBC News]

Le ministre de la Défense britannique insiste sur les précautions prises pour protéger les populations civiles. Il donne l'exemple d'une mission d'avions Tornado qui n'ont pas largué leurs bombes par crainte de victimes collatérales.

00h30 [Al-Jazeera]

Le Pentagone a déclaré que le colonel Kadhafi n'était pas une cible.

Le Royaume-Uni annonce avoir pris part à une deuxième vague de frappes aériennes avec des missiles Tomahawk

00h05 [Romandie News]

Un bâtiment administratif situé dans le complexe résidentiel du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à Tripoli a été totalement détruit par un tir de missile.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

coalition

AFP

Zimbabwe: Mugabe qualifie la coalition de l'opposition de "complot de l'étranger"

Zimbabwe: Mugabe qualifie la coalition de l'opposition de "complot de l'étranger"

AFP

Législatives au Sénégal: confirmation du succès de la coalition au pouvoir

Législatives au Sénégal: confirmation du succès de la coalition au pouvoir

AFP

18 morts dans un attentat au Burkina, membre de la coalition anti-jihadiste au Sahel

18 morts dans un attentat au Burkina, membre de la coalition anti-jihadiste au Sahel

Conseil de sécurité

50 ans après

La France a besoin de l'Algérie

La France a besoin de l'Algérie

Mali

Cinq questions sur la guerre africaine de Hollande

Cinq questions sur la guerre africaine de Hollande

Côte d’Ivoire

Les pro-Gbagbo veulent-ils s'allier à Ansar Dine?

Les pro-Gbagbo veulent-ils s'allier à Ansar Dine?

direct

AFP

Algérie: les services secrets passent sous le contrôle direct de la présidence

Algérie: les services secrets passent sous le contrôle direct de la présidence

AFP

Le procès Pistorius en direct

Le procès Pistorius en direct

Neila Latrous

LIVE. Suivre le match Burkina Faso-Algérie en direct

LIVE. Suivre le match Burkina Faso-Algérie en direct