SlateAfrique

mis à jour le

Maroc - La presse européenne de nouveau censurée pour des caricatures

On ne blague pas avec les caricatures au Maroc. C’est ce qu’a pu constater la presse européenne en l'espace d'une semaine.

Sept journaux et magazines européens ont été interdits. Raison invoquée: la publication des caricatures du prophète Mahomet de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, rapporte le site marocain Bladi.

Sont concernés les quotidiens français L’Humanité, Aujourd’hui La France, Libération, Marianne et le Figaro. Même sanction pour l’espagnol El Pais et l’allemand Der Spiegel.

Et l’article 29 du Code de la presse au Maroc donne le pouvoir au ministre de la Communication d’interdire l’import de publications:

«qui portent atteinte à la religion islamique, au régime monarchique, à l’intégrité territoriale [du Maroc], au respect dû au Roi ou à l’ordre public». 

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que le Maroc censure des journaux. Le 3 février 2012, le royaume avait fait interdire l’édition de la veille de l’hebdomadaire français Le Nouvel Observateur parce qu’elle contenait des illustrations représentant Dieu. Même traitement pour un hors-série du magazine Le Pèlerin qui contenait des images représentant le prophète Mahomet.

Le plus étonnant est que cette censure des sept journaux européens est passée presque inaperçue, explique Bladi. Et semble être acceptée par l’opinion publique marocaine, généralement contre toute atteinte à l’image du prophète Mohammed.

Selon le rapport de Reporters sans Frontières, publié le 25 janvier dernier, le royaume se hisse au 138e rang mondial en ce qui concerne la liberté de la presse, rappelle le site marocain Yabiladi.

«Ces interdictions violent le droit des Marocains de lire —ou ne pas lire— des publications de leur choix, quelques mois seulement après qu’ils ont approuvé une nouvelle constitution qui est supposée garantir la liberté d’expression et de la presse», a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch, le 10 février dernier.

Lu sur Bladi

A lire aussi

«Charlie a caricaturé le pape, pourquoi pas Mahomet?»

Charlie Hebdo: Des caricatures halal, c'est possible?

Charlie hebdo va-t-il trop loin?

Le Maroc snobe Charlie Hebdo