SlateAfrique

mis à jour le

Tunisie - Les Ben Ali pèsent (toujours) lourd

La Commission nationale de confiscation en Tunisie, qui traite des biens mal acquis, a réussi un coup de maître.

Elle a opéré une importante saisine, ce 24 septembre, concernant un important lot de biens appartenant aux anciens tenant du pouvoir de Ben Ali.

Le président de cette commission, Najib Hnane, a chiffré à près de 13 milliards de dollars, soit plus de 10 milliards d'euros, le montant total de ces avoirs.

La commission de confiscation a ainsi identifié 398 sociétés de participation, 400 propriétés et plusieurs biens appartenant à des proches de Ben Ali, rapporte l’Agence Tunis Afrique Presse (TAP).

«Il existe d’importants avoirs financiers placés à l’étranger et dont les propriétaires ont des liens financiers avec les réseaux internationaux basés en Europe», a expliqué M. Hnane à l’issue d’une rencontre des membres de la commission et du ministre du Domaine de l’Etat et des Affaires foncières, Slimen Ben Hmidane, et en présence de Moncef Marzouki, le chef de l'Etat.

L’opération a permis de lever un coin du voile sur une «mafia» entre les anciennes autorités tunisiennes et certains pays de l’étranger.

«Ces vérités qui ont été dévoilées confirment la complicité d’une mafia avec des ramifications à l’étranger», a soutenu le ministre Ben Hmidane.

Entre autres affaires découvertes, de la drogue, une ceinture explosive, des cachets de la douane et des passeports étrangers.

L’Agence Tunis Afrique Presse relève que la commission de gestion des biens confisqués s’attelle à la préparation d’une exposition vente à Gammarth, situé au nord-est de Tunis, au cours du mois de novembre prochain.

Une commission spéciale a également été mise sur pied pour assurer la liquidation de ces richesses, appartenant exclusivement au Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RDC, l'ancien parti du pouvoir), aujourd’hui dissous. Un premier inventaire de ces biens a permis d’identifier près de 1.830 propriétés, en plus de biens immobiliers et de véhicules. Le tout chiffré, à la somme pharaonique de 13 milliards de dollars.

Le ministre Hmidane a expliqué que cette importante saisine fait actuellement l’objet de vérification même si certains de ces véhicules sont utilisés par le ministre de l’intérieur et le gouvernorat. Pour l’heure, les fouilles se poursuivent. Et le ministre de tutelle a souligné que la commission de confiscation continue de découvrir des biens et des sociétés appartenant à Ben Ali, à ses gendres ou simples proches.

Lu sur Agence Tunis Afrique Presse

A lire aussi

Combien de temps Ennahdha peut-il tenir au pouvoir?

Comment chasser Ben Ali des esprits

Le mouchardage, sport national en Tunisie