SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - Wade reçoit le prix (bidon) du leadership africain

L'ex-président du Sénégal, Abdoulaye Wade frétille à nouveau de joie. Six mois après son éviction du pouvoir et loin des tumultes de la politique, Abdoulaye Wade vient d’être distinguée à Paris, ce 23 septembre par le premier prix du leadership africain décerné par le Forum de la Renaissance Africaine (Fora), présidé par le Sénégalais Souleye Anta Ndiaye, apprend-on sur le site du journal Le Quotidien.

Une journée dénommée «Wade, l'Africain» au cours de laquelle l’ancien président sénégalais a été honoré pour son engagement en faveur du panafricanisme. Les militants du Parti démocratique sénégalais (PDS) ont tenu à faire le déplacement à Paris et à rendre particulièrement chaleureux ce moment de grande fête de retrouvailles dans le Trianon Palace à Versailles qui a abrité la cérémonie de remise du prix.

Le Quotidien renseigne que pour l’occasion Me Wade n’a pas lésiné sur les moyens pour faire déplacer tous ses sympathisants et les loger dans le huppé hôtel du Radisson de la cité des rois de France. La grande famille libérale sénégalaise était réunie presque au complet. Si le fils de Abdoulaye Wade, Karim Wade, est arrivé à la fin de la cérémonie, l'absence de sa fille Sindiély a été très remarquée. Autre absence de marque, le dernier Premier ministre du gouvernement de Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye, qui a toutefois tenu à s' expliquer.

«J’ai refusé de participer à la cérémonie qui est une mascarade. C’est un simulacre de décoration, un prix bidon décerné par des gens qui ne représentent rien sinon que leur propre personne. Je ne participe pas à une telle mascarade», a souligné l’ancien directeur de campagne de Wade.

Le sieur Ndiaye précise toutefois qu’il s’en est ouvert à l’organisateur principal de l’évènement pour lui faire part de sa désapprobation.  

«Il faut arrêter de berner le Président Wade qui n’a pas besoin de ce genre de prix. Il a plutôt besoin de se reposer et de penser à faire autre chose que d’être entre les mains de manipulateurs qui ne cherchent qu’à lui pomper son argent. Je ne suis pas d’accord avec cela et on ne m’y verra jamais. Allez demander à ces gens pourquoi l’Unesco a tenu à se démarquer de ce prix», a-t-il noté.

Le Quotidien précise que le Fora est inconnu du gotha des institutions panafricanistes.

Lu sur le Quotidien

A lire aussi

Wade l'anti Gbagbo

Abdoulaye Wade: «Je n'ai pas d'héritier»

Sénégal: Les trois «fils» d'Abdoulaye Wade