SlateAfrique

mis à jour le

Marine Le Pen veut bannir kippa et voile de l'espace public

Marine Le Pen fait sa rentrée politique, affirmant qu’elle veut «mettre à la porte, tous les intégristes étrangers.»

Dans un entretien accordé au Monde le 21 septembre, la présidente du Front National revient entre autres sur les événements qui font suite à la diffusion du film «L'innocence des musulmans», qui doivent selon elle être mis en relation avec la montée de l'intégrisme en France.

Elle se félicite que le délit de blasphème n'existe plus en France, en référence aux dernières caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo.

A la question de savoir ce que Marine Le Pen ferait si elle était à présent au pouvoir, celle-ci indique qu’elle commencerait par «mettre tous les intégristes étrangers à la porte», ajoutant qu’«on les connait très bien».

Selon ses propos, des années de laxisme gouvernemental auraient entraîné en France de nouvelles revendications de la part des «groupes politico-religieux fondamentalistes». Et de revenir sur les prières de rues, ainsi que les «réclamations dans les écoles et les cantines.»

«Il n’y a pas de négociations possibles», assène Marine Le Pen dans Le Monde, fustigeant les gouvernements successifs, notamment sous la présidence de Nicolas Sarkozy, qui ont selon elle contribué à préparer le terrain aux «événements qui secouent le monde aujourd’hui».

D’après Marine Le Pen, en France,

«95% des profanations concernent des lieux de cultes ou des tombes catholiques sans qu’il n’y ait une ligne ou une condamnation d’un ministre», contrairement à la communication faite autour des profanations de «mosquées ou de carrés musulmans.»

La présidente du Front national a indiqué au quotidien qu'elle souhaite l’arrêt des financements directs ou indirects des mosquées par l’Etat français, ou par des fonds venus de l’étranger, sauf en cas d’accord de réciprocité.

Marine Le Pen a enfin fait état de sa volonté d’interdire le voile et également la kippa dans l’espace public, y compris dans «la rue, les magasins et les transports».

Lu sur Le Monde

A lire aussi

Le Pen en force, à qui la faute?

Vers un noueau choc des civilisations?

«C'est bon, tu vas pas être obligé de retourner dans ton pays»

Charlie Hebdo est-il une caricature de la liberté de la presse?