SlateAfrique

mis à jour le

Didier Drogba coûte trop cher à la Chine

Après diverses rumeurs et tractations dans le courant de l’été, l’avenir footballistique de l’international ivoirien Didier Grogba et du joueur français Nicolas Anelka au Shanghai Shenhua pourrait finalement être compromis… pour une histoire entre actionnaires.

C’est ce que révèle Afrik.com, qui fait état d’un profond désaccord entre le président Zhu Jun et les autres actionnaires du club.

Arrivé à la tête du club en 2007, sur la base d’un contrat lui accordant 70% des parts, Zhu Jun n’en possède pourtant à l’heure actuelle que 20%... ce qui le conduit aujourd’hui à proférer menaces et ultimatum à l’encontre des autres actionnaires, indique le site Internet.

Selon Afrik.com, si dans 15 jours, l’engagement contractuel n’est toujours pas appliqué, le président, et principal mécène du Shanghai Shenhua décidera sans doute de ne plus contribuer qu’à hauteur de ses parts effectives.

Voilà qui pourrait rendre le futur des deux joueurs, grassement payés, tout à fait hypothétique. Impossible en effet pour les autres actionnaires d’arriver à couvrir les salaires mirobolants de Drogba et Anelka, émargeant tous deux à plus d’un million d’euros par mois.

Didier Drogba serait donc déjà en train de vivre ses derniers jours en Chine, après seulement 7 matchs... A moins qu’il ne consente à un très gros sacrifice au niveau de son salaire, conclut Afrik.com.

Lu sur Afrik.com

A lire aussi

Drogba va devenir un éléphant d'Asie

Premier bain de foule chinois pour Didier Drogba

Drogba à la mode chinoise

Didier Drogba, la fin de la malédiction