mis à jour le

RDC: les pro-Kabila qualifient d'"attaques gratuites" des déclarations de Tshisekedi aux USA

Les partisans de l'ancien président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, ont qualifié lundi d'"attaques gratuites" contre leur camp des déclarations faites aux Etats-Unis par le nouveau président de la RDC, Félix Tshisekedi.

Lors d'un séjour à Washington, M. Tshisekedi a demandé jeudi dernier l'aide des Etats-Unis pour sortir la RDC de la crise dans laquelle il se trouve depuis des décennies. Et il avait mis en cause le pouvoir précédent.

Estimant avoir hérité d'un pays "au bord du gouffre" lors de son élection fin 2018 face au sortant Joseph Kabila, M. Tshisekedi a assuré que son élection avait permis l'avènement en RDC d'un "équilibre" qui "est à encourager".

"C'est pour ça que je suis ici. Pour demander au partenaire traditionnel de la République démocratique du Congo que sont les Etats-Unis de nous accompagner afin que cet équilibre qui aujourd'hui est fragile se solidifie", a poursuivi M. Tshisekedi lors d'une conférence organisée par le cercle de réflexion Council on Foreign Relations.

M. Tshisekedi a déclaré vouloir "déboulonner le système dictatorial qui était en place" en combattant "la corruption, la gabegie, la mauvaise gouvernance" et "les arrestations arbitraires".

Dans un communiqué, le Front commun pour le Congo (FCC), qui rassemble les chefs de la coalition pro-Kabila, fustige "la gravité des attaques gratuites et des accusations infondées dont il ne cesse de faire l'objet de la part des personnalités qui sont pourtant aujourd'hui ses partenaires".

Les deux camps ont signé un accord de coalition gouvernementale "pour gérer ensemble" après les élections générales du 30 décembre donnant M. Tshisekedi vainqueur de la présidentielle et attribuant au FCC l'écrasante majorité des sièges à l'Assemblée nationale et au Sénat.

"Le FCC regrette la teneur de certains propos militants tenus par le chef de l'État à l'occasion de cette visite" aux Etats-Unis, indique le communiqué, qui cite des extraits des déclarations de M. Tshisekedi.

Toutefois, le FCC a salué les perspectives de coopération bilatérale et l'intérêt partagé de la RDC et des Etats-Unis en vue du renforcement de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la sous-région des grands lacs africains.

A Kinshasa (sud-ouest) et à Lubumbashi (sud-est), des heurts ont éclaté lundi entre pro-Tshisekedi et pro-Kabila en marge de la campagne pour l'élection des gouverneurs des provinces prévue mercredi.

AFP

Ses derniers articles: La justice du Malawi ordonne la suspension de l'annonce des résultats des élections  L'ex-président du Botswana déclare la guerre  Niger: manifestation contre la présence de bases militaires étrangères 

Tshisekedi

AFP

RDC: Tshisekedi promeut son oncle et confirme le chef d'état-major

RDC: Tshisekedi promeut son oncle et confirme le chef d'état-major

AFP

RDC: Tshisekedi nomme un Premier ministre proposé par Kabila, retour triomphal de Katumbi

RDC: Tshisekedi nomme un Premier ministre proposé par Kabila, retour triomphal de Katumbi

AFP

RDC: Tshisekedi affirme son autorité devant les gouverneurs pro-Kabila

RDC: Tshisekedi affirme son autorité devant les gouverneurs pro-Kabila

USA

AFP

Centrafrique: USA et Chine font des dons de véhicules

Centrafrique: USA et Chine font des dons de véhicules

AFP

ONU: France, GB et USA contre une livraison d'armes chinoises

ONU: France, GB et USA contre une livraison d'armes chinoises

AFP

Crise anglophone au Cameroun: les USA accusent gouvernement et séparatistes d'exactions

Crise anglophone au Cameroun: les USA accusent gouvernement et séparatistes d'exactions