mis à jour le

Mohammed VI fustige le "radicalisme" religieux et "l'intolérance"

Le roi du Maroc Mohammed VI a fustigé samedi à Rabat le "radicalisme" religieux et appelé à lutter contre par "l'éducation", à l'occasion d'une visite de deux jours du pape François dans le royaume. 

"Ce que tous les terroristes ont en commun n'est pas la religion, c'est précisément l'ignorance de la religion. Il est temps que la religion ne soit plus un alibi pour ces ignorants, pour cette ignorance, pour cette intolérance", a déclaré le roi, lors d'un discours aux côtés du pape François devant des milliers de Marocains.

"L'éducation" doit être le pilier de la lutte contre l'extrémisme, a-t-il affirmé, citant en exemple l'Institut de formation des imams de Rabat, présenté comme un rempart contre le radicalisme.

Cet institut, où doivent se rendre samedi le monarque marocain et le souverain pontife, accueille depuis 2015 des Marocains et des étrangers d'une dizaine de pays.

Fer de lance de la diplomatie religieuse du Maroc, l'institut tente de promouvoir un "islam modéré" face aux "discours radicaux". Le Maroc, majoritairement musulman sunnite, se positionne comme un maillon fort de la lutte antijihadiste et de la promotion d'un "islam du milieu".

Le roi Mohammed VI a qualifié la courte visite samedi du Pape au Maroc de "jour exceptionnel".

"Exceptionnel car il est marqué par la venue de sa sainteté le pape François 1er. Exceptionnel aussi parce qu'il me rappelle la visite historique du pape Jean-Paul II au Maroc" en 1985, a dit le monarque de 55 ans.

Il a aussi souligné "l'union de tous de tous les Marocains, par-delà les confessions", assurant veiller "au libre exercice des religions du Livre" et protéger "les juifs marocains et les chrétiens d'autres pays qui vivent au Maroc".

AFP

Ses derniers articles: RDC: "pas d'autorisation" d’atterrissage  Soudan: le mouvement de contestation divisé sur la "grève générale"  Investi, le président comorien Azali promet un geste envers l'opposition 

Mohammed

AFP

Macron et le roi Mohammed VI inaugurent la première ligne

Macron et le roi Mohammed VI inaugurent la première ligne

AFP

Tanzanie: libération du milliardaire enlevé Mohammed Dewji

Tanzanie: libération du milliardaire enlevé Mohammed Dewji

AFP

Mohammed VI de retour au Maroc après plusieurs semaines d'absence

Mohammed VI de retour au Maroc après plusieurs semaines d'absence

religieux

AFP

Sénégal: décès d'un chef religieux au lendemain de sa condamnation

Sénégal: décès d'un chef religieux au lendemain de sa condamnation

AFP

Mali: démonstration de force des religieux contre la "dépravation des moeurs" et la malgouvernance

Mali: démonstration de force des religieux contre la "dépravation des moeurs" et la malgouvernance

AFP

Des religieux béatifiés en Algérie évoqués par ceux qui les ont connus

Des religieux béatifiés en Algérie évoqués par ceux qui les ont connus