SlateAfrique

mis à jour le

Aqmi diffuse une vidéo des otages français au Sahel

Le site d’informations mauritanien Sahara Medias vient de diffuser une vidéo de quatre des six otages français détenus dans le Sahel. Ils ont été enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit, dans le nord du Niger, et sont détenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Pendant sept minutes, les quatre otages français passent l’un après l’autre devant la caméra.

«Nous sommes le mercredi 29 août 2012. Cela va faire bientôt deux ans que nous sommes ici», déclare Daniel Larribe, qui apparaît avec Pierre Legrand, Marc Féret et Thierry Dole.

Sans jamais dire leurs noms, ils évoquent leur famille mais s’adressent aussi aux autorités françaises et à leurs employeurs, le groupe nucléaire public français Areva et son sous-traitant Satom, à qui ils demandent de privilégier la négociation pour obtenir leur libération, rapporte Le Parisien.

«L'un d'eux évoque une rançon, sans préciser de montant, mais parle d'un «prix fort à payer» probablement», note le journal.

Ce document «est une preuve de vie récente», observe le grand-père d’un otage cité par le Parisien. «Les otages sont fatigués et même épuisés mais ils sont vivants. On les a retrouvés et reconnus».

La vidéo a été tournée dans deux décors différents, on voit derrière les otages des hommes en armes enturbannés.

RFI souligne que «Sahara Medias est l'un des sites d'informations les plus fiables en Mauritanie. Il dispose d'un important réseau de correspondants et demeure très bien informé sur les activités des groupes islamistes armés de la région».

Lu sur Sahara Medias, Le Parisien, RFI

A lire aussi

AQMI et ses rançons à 100 millions d'euros (1/3)

Aqmi: pourquoi l'Algérie reste incontournable (2/3)

La France et le Mali divergent sur Aqmi et la rébellion touareg (3/3)

AQMI, multinationale de l'enlèvement