SlateAfrique

mis à jour le

Maroc - Le jeune chômeur qui construit un avion dans son garage

Construire un avion dans son garage n’est pas à la portée de tout le monde, surtout lorsque l’aéronef en question n’est pas un modèle réduit.

C’est en tout cas le tour de force qu’a réalisé Mohamed Nahmed (22 ans), un jeune diplômé-chômeur marocain de la région de Berrechid au sud du Maroc et dont le cursus scolaire s’est arrêté au baccalauréat scientifique.

Ce digne héritier des frères Wright et de Clément Ader, encouragé par sa passion de l’aéronautique est parvenu a fabriquer à partir de matériaux de récupération un avion de 3,6 mètres de long et de 4,6 mètres d’envergure pesant 140 kg et muni de deux moteurs à hélices développant 12 CV. L’engin muni de roues de motocyclettes est capable d’emmener dans les cieux son pilote pour une autonomie de vol équivalent à un parcours d’une vingtaine de kilomètres.

L'avion, un monoplace, peut voler à 300 pieds d’altitude et atteindre des vitesses atteignant les 200km/h, a indiqué le constructeur amateur, devenu la coqueluche des médias indépendants mais pas de la presse officielle.

«Loin de valoir à son inventeur l'admiration générale, cette prouesse technologique est, pour le moment, source de tracas et d’ennuis pour le jeune inventeur» relève néanmoins le site Yabiladi.

Son invention lui a coûté plusieurs séances d’interrogatoires de la part des autorités locales, de la Gendarmerie royale et même des services secrets marocains d’après plusieurs sources citées par la presse selon le quotidien arabophone casablancais Al Ahdat Al Maghribiya Maghribiya qui a révélé l’information.  

«Lorsqu’il a déposé une demande d'essais en vol auprès des autorités locales, des la Gendarmerie royale et d'autres services de police ont accouru chez lui pour l’interroger sur ses motivations et sur les étapes de la construction de l'appareil» rapporte l’agence de presse espagnole EFE.

Toujours selon Al Ahdat Al Maghribiya, les enquêteurs ont constaté l’existence d’un second appareil en cours d’assemblage dans le garage de la maison familiale du Geo Trouvetou marocain. Celui-çi serait capable selon des témoignages postés sur Facebook de meilleures performances de vol.

«Mus par des considérations purement sécuritaires, les autorités ont décidé de mettre fin à ce projet, alors que Nahmed a déjà fait état de son dessein, de s’attaquer à la fabrication d’un avion de plus grand volume et d’en faire cadeau au roi Mohammed VI» relate le site E-Marrakech qui ajoute que le gouverneur de Berrechid a contacté le jeune inventeur pour lui faire part de sa décision de lui confisquer son petit avion. 

Lu sur Al Ahdat Al Maghribiya Maghribiya, E-Marrakech, Yabiladi

A lire aussi

Dans la peau d'un noir au Maroc

Ruby, l’escort girl qui décontenance le Maroc

Jamel Debbouze, l'ami VIP de Mohammed VI

Faut-il désormais éviter l'avion au Nigeria?