SlateAfrique

mis à jour le

Nigeria: Boko Haram revendique des attaques de compagnies de téléphonie mobile


Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur YouTube le 12 avril 2012, et montrant le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau (c) YouTube/AFP/Archives

Le groupe islamiste Boko Haram a revendiqué jeudi des incendies de relais de transmission de compagnies de téléphonie mobile dans le nord du Nigeria et menacé les collaborateurs de la radio américaine Voix de l'Amérique (VoA), dans un message diffusé sur internet.

"Nous avons décidé de lancer des attaques contre des relais d'opérateurs de téléphonie mobile car ils fournissent de l'aide aux agents de sécurité", dit un courriel d'un porte-parole du groupe qui promet également de "ne pas épargner" tout journaliste de VoA, radio qui avait affirmé le mois dernier que Boko Haram avait entamé des discussions avec le gouvernement nigérian.

Environ une vingtaine d'explosions ont visé des relais de téléphonie mobile à travers le nord du Nigeria mardi et mercredi, ce qui marque une nouvelle forme d'attaques du groupe islamiste qui a eu recours jusqu'ici surtout à des attentats à la bombe ou des attaques armées contre ses cibles.

Les informations transmises par les relais téléphoniques aident les forces de sécurité "à arrêter nos frères", a expliqué le groupe qui est rendu responsable par les autorités de la mort de plus de 1.400 personnes, surtout dans le nord à majorité musulmane mais aussi dans le centre du pays depuis 2010.

Boko Haram n'a pas non plus apprécié l'annonce le mois dernier par VoA que le groupe avait entamé des discussions avec le gouvernement nigérian. Il reproche à la radio de "nuire" à l'islam.

Dans son message, il avertit que "quiconque" parmi les collaborateurs de la radio "veut vivre en paix" devrait arrêter de travailler pour la station.