SlateAfrique

mis à jour le

Zimbabwe - 100 euros la mauvaise blague sur le président Mugabe

Il y a visiblement des sujets sur lesquels il ne fait pas bon s’amuser au Zimbabwe. Un Guinéen de 34 ans l’a appris à ses dépends.

Cléopas Manangazira a été condamné par le tribunal de la ville de Gweru, dans le centre du Zimbabwe, à une amende de près de 120 euros.

«Il a été reconnu coupable d’atteinte à l’autorité de l’Etat et d’avoir insulté le président Robert Mugabe», rapporte New Day, ce 6 septembre.

D’après le site d’information zimbabwéen, les faits se sont passés dans un véhicule de transport en commun. Arrivé au niveau d’une barrière  tenue par des policiers, le jeune homme, ivre probablement, a lancé aux policiers: 

«Pourquoi êtes-vous assis là, les policiers? Vous ne savez donc pas que le président est mort? Nous venons mettre une dalle sur la tombe de Mugabe. Est-ce que vous m'avez entendu? Mugabe est mort», a-t-il insisté.

Cléopas Manangazira aurait continué avec ses blagues, malgré le rappel à l’ordre du conducteur et le receveur du véhicule qui n’ont pas apprécié ses plaisanteries. Conduit au commissariat central de Gweru, il est accusé d’avoir insulté Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, âgé de 88 ans; dont 32 au pouvoir.

«La presse (zimbabwéenne ndlr) rapporte souvent des arrestations pour diffamation du vieux président et des infractions au respect de l'ordre public pour de tels actes. Habituellement les coupables sont condamnés à de légères peines de prison ou à des amendes ou encore à des peines de travaux d'intérêt général», indique Le Huffington Post.

Lu sur New Day, Le Huffigton Post

A lire aussi

Quel président africain mourra dans moins de deux mois?

Tout sur la moustache de Mugabe

Les cinq hommes (trop) forts du Zimbabwe

Mugabe, l'automne du patriarche

Petits tours de magie avec les chefs d'Etat africains