SlateAfrique

mis à jour le

Le smartphone qui dépiste le sida

Reste affamé et reste fou, disait Steve Jobs, le génie d’Apple qui s’est imposé sur le marché des smartphones avec ses IPhone.

Des scientifiques sud-africains et sud-coréens sont affamés dans leurs recherches pour concilier l'évolution technologique des smartphones et la médecine.

Ils veulent créer le Smartscope, téléphone équipé «d'un minuscule microscope mesurant un millimètre» qui servira bientôt au dépistage du VIH sida, explique le site Maxisciences.com.

Les Smartscopes seront destinés à certaines zones rurales, difficile d’accès en Afrique où les centres de santé ne disposent pas toujours des technologies efficaces pour faire ces tests. Notamment l’Afrique du Sud avec ses six millions de porteurs du VIH sida et le Swaziland, pays à fort taux de prévalence.

Avec le Smartscope, il suffira «de disposer un échantillon de sang sur une plaque standard, de positionner le tout sous le microscope et une application se charge de photographier les échantillons puis d'analyser les cellules, détaille maxisciences.com.

D’après Jung Kyunhg Kim, professeur en ingénierie biomédicale à l'Université Kookmin en Corée du Sud, l’idée est «d'obtenir des images et de les analyser sur ce Smartphone grâce à des applications».

Bien avant le Smartscope qui sera mis sur les marchés prochainement, «un prototype différent a déjà été testé aux Etats-Unis, mais pour celui-ci les tests devaient être envoyés sur un ordinateur pour être analysés».

Lu sur Maxisciences.com

A lire aussi

Les Sud-Africains sont-ils tous machistes?

Et si les Africains avaient inventé la high-tech?

En Afrique, il est interdit de dire que le «roi» est nu

Sida: mieux vaut circoncire que guérir?