SlateAfrique

mis à jour le

Comment les jeunes de la diaspora en France voient les indépendances africaines

Les visions africaine et française ne s’accordent pas souvent autour des indépendances africaines acquises il y a un demi siècle.

C’est sur cette thématique que l’association Esprit d’Ebène organise l’exposition Diaspora et indépendances africaines sur le parvis de l'hôtel de Ville de Paris, du 7 au 16 septembre 2012.

«L’exposition questionne les générations sur les Hommes qui ont été les acteurs de ces indépendances, la place de la culture, de l’histoire des luttes en France et en Afrique», projettent les organisateurs.

C’est une façon pour eux de célébrer le cinquantenaire des indépendances africaines en France. L’association Esprit d’Ebène, «revisite l’histoire de manière ludique et didactique via  le regard des diasporas africaines en France et des jeunes dits de deuxième génération», indique Bamako Hebdo repris par Maliweb.net. Et le site malien de souligner: «C’est une idée originale de notre compatriote Mams Yaffa et son camarade Olivier Kaba.»

Un exercice d’équilibrisme pour tenter de concilier les différents points de vue sur cette page de l’histoire africaine qui divise Occidentaux et Africains, mais aussi, les Africains entre eux.

Cette exposition souhaite «proposer une vision des indépendances africaines au travers  du  regard des diasporas et de leurs enfants français», ceux de la deuxième et la troisième génération, croit savoir Africa N°1.

Au total, «les 17 pays concernés sont le Sénégal, le Burkina  Faso, le Bénin, le Mali, le Gabon, la Centrafrique, la Mauritanie, la Côte- d’Ivoire, Madagascar, le Congo-Kinshasa, le Congo-Brazzaville, la Somalie, le Niger, le Nigeria, le Togo, le Tchad, le Cameroun».

Pour le site malien, la «relation à l’Afrique tient une place importante dans la construction  des identités de chacun, en particulier pour cette nouvelle génération d’enfants français nés d’un  parent africain».

Au programme, débats et concerts avec l’exposition des photographies et panneaux  «relatant  la  vision  des  diasporas  sur  les  indépendances  africaines. Elle sera  à  la  fois un parcours thématique avec 18 panneaux   regroupés par thème (Politique, guerre d’indépendances, luttes syndicales,  Migration des travailleurs, des étudiantes et des élites, Asile et droit de séjour,  Femmes  pionnières».

Pour les organisateurs, «cette exposition constitue le point de départ d’un dialogue entre les espaces et les générations». 

Lu sur Maliweb.net et Africa N°1

A lire aussi

Les 10 coups d'Etat qui ont changé l'Afrique

RDC: Certains regrettent Mobutu

Et si Alger soutenait l'indépendance des Touaregs?

Connaissez-vous les chefs d'Etat les plus fous d'Afrique?