SlateAfrique

mis à jour le

Sécurité alimentaire: l'Algérie a encore du pain sur la planche

Dans un classement réalisé par l’agence d’études économiques EIU (Economist Intelligence Unit) et intitulé «La sécurité alimentaire mondiale en 2012», l’Algérie arrive au 73e rang, entre l’Ouzbekistan et le Cameroun.

Le plus grand pays d’Afrique, doté par ailleurs d’une manne énergétique considérable, n’est pas un pays sûr sur le plan alimentaire.

«Financé par la firme américaine DuPond, le document base son analyse sur quatre familles de critères: le revenu par habitant, la qualité et la sécurité des aliments consommés, le coût et l’accessibilité financière de la nourriture, le niveau d’approvisionnement alimentaire des pays et les efforts de recherche», précise le site d’information Tout sur l’Algérie ( TSA).

Pour indication, les Etats-Unis,le Danemark, la Norvège, la France et les Pays-bas sont dans le top 5 de ce classement. Les derniers sont Madagascar, Haïti, le Burundi, le Tchad et la République démocratique du Congo.

L’intérêt du rapport est qu’il fait par ailleurs le lien entre la dépendance alimentaire et la sécurité alimentaire. 

Le rapport épingle trois pays qui connaissent à la fois des écarts de productions importants et des mauvais résultats sur le plan de la sécurité alimentaire. 

Ces trois pays sont le Maroc, la Tunisie et l’Algérie.

«Mais si l’Algérie se retrouve encore clouée au pilori, ses deux voisins, en revanche, apparaissent beaucoup mieux placés dans le classement global: à la 59e place pour le Maroc et à la 50e place pour la Tunisie», nuance TSA. 

Lu sur TSA

A lire aussi

Le pain, le plat préféré des Algériens

«Le ramadan, c'est pas qu'une affaire de bouffe»