mis à jour le

Ebola en RDC : réouverture d'un centre de traitement après une attaque armée

Un centre de traitement de la maladie à virus Ebola fermé la semaine dernière après une attaque d'hommes armés à Butembo, dans l'est de la République démocratique du Congo, a été rouverte, a-t-on appris lundi auprès du ministère de la Santé.

"Le Centre de Traitement Ebola (CTE) de Butembo, qui avait été attaqué par des hommes armés ce mercredi 27 février 2019, a rouvert ce samedi 2 mars 2019", a annoncé le ministère de la Santé dans son bulletin quotidien daté du dimanche.

Les autorités annoncent par ailleurs que "ce lundi 4 mars 2019, les travaux de reconstruction du CTE de Katwa incendié dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 février seront lancés".

Avant l'attaque, ces deux centres, géographiquement proches, étaient cogérés par l'organisation Médecins sans frontières (MSF) et le ministère de la Santé dans la province du Nord-Kivu. MSF a suspendu ses activités dans les deux centres après ces attaques.

Les autorités congolaises ont indiqué que "le CTE de Butembo est désormais géré par le Ministère de la Santé, en collaboration avec l'organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef)".

Selon cette source, les équipes de logistique ont réhabilité en quelques jours les parties principales du CTE afin de permettre la prise en charge adéquate et digne des patients confirmés. 

"A ce jour, 12 patients confirmés, hospitalisés provisoirement au Centre de Transit de Katwa, ont déjà été transférés vers le CTE de Butembo", note cette source. 

La dixième épidémie d'Ebola a été déclarée le 1er août 2018 dans la province du Nord-Kivu avant de toucher quelques jours plus tard la province voisine de l'Ituri (nord-est).

Depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de 894 et il y a eu 561 décès ainsi que 302 personnes guéries, selon le dernier décompte du ministère de la Santé.

Les activités de riposte contre l'épidémie ont, à plusieurs reprises, été perturbées par des attaques armés dans cette région de la RDC, en proie aux conflits armés.

AFP

Ses derniers articles: Les Egyptiens votent samedi pour prolonger la présidence de Sissi  Petits boulots ou chômage, fatalité des jeunes diplômés sud-africains  Centrafrique: au nom de la paix, un chef de guerre 

armée

AFP

Burkina: huit morts dans une attaque armée dans une affaire de chefferie

Burkina: huit morts dans une attaque armée dans une affaire de chefferie

AFP

Nouvelles frappes françaises au Tchad contre la colonne armée venue de Libye

Nouvelles frappes françaises au Tchad contre la colonne armée venue de Libye

AFP

Frappes françaises dans le nord du Tchad contre une colonne armée venue de Libye

Frappes françaises dans le nord du Tchad contre une colonne armée venue de Libye

attaque

AFP

Niger: nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram contre Diffa

Niger: nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram contre Diffa

AFP

Onze morts, dont un vice-ministre, dans une attaque des shebab

Onze morts, dont un vice-ministre, dans une attaque des shebab

AFP

Nigeria: quatre agriculteurs tués dans une attaque de Boko Haram

Nigeria: quatre agriculteurs tués dans une attaque de Boko Haram

Ebola

AFP

Contre Ebola en RDC, des "berceuses" et des rituels

Contre Ebola en RDC, des "berceuses" et des rituels

AFP

Ebola en RDC: le seuil des 1.000 cas franchi

Ebola en RDC: le seuil des 1.000 cas franchi

AFP

Ebola en RDC: un cas confirmé

Ebola en RDC: un cas confirmé