mis à jour le

Sénégal: Macky Sall bien placé pour l'emporter, selon des résultats provisoires

Le président sénégalais Macky Sall était mardi bien placé pour remporter un second mandat dès le premier tour de l'élection présidentielle, selon des résultats encore provisoires publiés par les médias sénégalais et portant sur près de 90% des suffrages.

Les chiffres officiels provisoires relevés dans les 45 départements du pays et dans la diaspora sont scrutés depuis la mi-journée par la Commission nationale de recensement des votes (CNRV), qui doit les publier jeudi ou vendredi au plus tard au niveau national. Ils seront ensuite rendus définitifs par le Conseil constitutionnel, après l'examen d'éventuels recours.

Mais selon les données des commissions départementales affichées devant les tribunaux départementaux et compilées par les médias locaux, dont l'agence de presse publique APS, Macky Sall a récolté lors du scrutin de dimanche plus de 2,2 millions de voix, contre environ 1,7 million au total pour ses quatre adversaires.

Cela correspond à une majorité absolue de 57,26% pour le président sortant, contre 21,63% pour l'ex-Premier ministre Idrissa Seck, 15,55% pour le député "antisystème" Ousmane Sonko, ses deux plus proches poursuivants, selon les estimations du site d'information e-media, dont les résultats portent sur 87,32% des bulletins. Le président d'université privée Issa Sall (4,09%) et l'ex-ministre Madické Niang (1,47%), étaient très nettement distancés, selon les chiffres du site d'information e-media, corroborant les relevés d'autres organes de presse locaux.

Bousculant le calendrier, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne avait revendiqué dès le soir de l'élection la victoire pour son camp, pronostiquant un résultat d'au moins 57% des suffrages pour son candidat, qui avait affiché son intention de gagner dès le premier tour tout au long de la campagne.

La sortie du chef du gouvernement, avant même l'annonce de résultats officiels, avait provoqué l'indignation d'Ousmane Sonko et d'Idrissa Seck, pour qui un second tour était au contraire "inévitable". Ils ont accusé dimanche soir des médias sénégalais et internationaux de donner des chiffres favorables au pouvoir, des allégations relayées sur les réseaux sociaux mais réfutées par les rédactions concernées. 

"Aujourd'hui, avec cette première estimation plus ou moins officielle des commissions départementales, les tendances affichées ou les résultats indiquent qu'effectivement le président Macky Sall est en passe de remporter cette élection dès le premier tour", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakkar (BBY) et secrétaire général du gouvernement, Seydou Guèye.

Les "déclarations contradictoires concernant les résultats et l'hypothèse d'un second tour" d'Ousmane Sonko et Idrissa Seck, puis du Premier ministre, étaient "de nature à générer des tenions", a critiqué mardi devant la presse la cheffe de la Mission d'observation électorale de l'Union européenne, Elena Valenciano.

Si le scrutin a été "calme et transparent" --avec une participation de 66,5% selon une source proche du ministère de l'Intérieur--, l'élection s'est déroulée "dans un climat caractérisé par un manque de confiance et un blocage du dialogue entre l'opposition et la majorité", a-t-elle observé.

L'opposition a dénoncé avant le vote l'invalidation des candidatures de Karim Wade, fils et ancien ministre du président Abdoulaye Wade (2000-2012), et de Khalifa Sall, maire déchu de Dakar, tous deux frappés par des condamnations judiciaires, ainsi que l'instauration d'un nouveau système de parrainages qui a éliminé 20 des 27 prétendants.

AFP

Ses derniers articles: Afrique: Poutine signale le retour russe par un ambitieux sommet  Le libre-échange en Afrique, au-del  Le Burkina vista social club: la musique afro-cubaine entre accords musicaux et politiques 

résultats

AFP

Malawi: le président réélu Mutharika appelle les perdants

Malawi: le président réélu Mutharika appelle les perdants

AFP

La justice du Malawi ordonne la suspension de l'annonce des résultats des élections

La justice du Malawi ordonne la suspension de l'annonce des résultats des élections

AFP

Malawi: les résultats de la présidentielle retardés pour litiges

Malawi: les résultats de la présidentielle retardés pour litiges