mis à jour le

Simone Gbagbo, la Leïla Trabelsi de Côte d'Ivoire

Commando de kidnappeurs et départ précipité pour une destination mystérieuse: la vie de l’ancienne Première dame de Côte d’Ivoire s’apparente à un thriller. Texte et dessin de Damien Glez.

L'océan Atlantique a son Triangle des Bermudes où auraient disparu un grand nombre de navires et d'aéronefs.

La Côte d’Ivoire semble avoir désormais son triangle Manankoro-Beyla-Boundiali où aurait disparu Simone Gbagbo. Détenue pendant plus d’un an à Odienné, localité du nord-ouest de la Côte d'Ivoire, l’ex-Première dame aurait été transférée, selon des «sources judiciaires» citées par le journal Notre Voie, vers un lieu tenu secret.

Seule indication: cette nouvelle «geôle» se situerait à 80 kilomètres de son lieu de détention initial.

Le mystère fait jaser, tant Simone fut une pièce maîtresse dans la crise ivoirienne. Elle est inculpée de «crimes de sang, vol aggravé, détournement de deniers publics, pillage, concussion et atteinte à l'économie nationale».

Par ailleurs, elle est, depuis longtemps, cernée par les enquêtes sur la disparition du journaliste Guy-André Kieffer. Si l’énigme de sa localisation fait tant babiller, c’est qu’elle cristallise, avec Charles Blé Goudé, l’aversion du clan Ouattara.

La bonhomie de son conjoint, à l’inverse, a souvent déminé les réactions épidermiques de ses adversaires. Il n’y a qu’à regarder les photographies prises à l’hôtel du Golfe, juste après l’arrestation du couple têtu, en avril 2011.

On boutonnait aimablement le mari alors qu’on «déracinait» le «scalp» de sa femme. Avec l’époux, on posait en pleine discussion décontractée sur un canapé. Avec l’épouse, on mettait en scène ce genre de cliché qui immortalise un trophée de chasse, mâchoires crispées et sourcils froncés, qui la main sur un restant de tignasse, qui désignant fièrement le «gibier» au photographe.

Simone Gbagbo est bien la Leïla Trabelsi ou l’Elena Ceausescu de la Côte d’Ivoire…

Est-ce parce que les gardes-chiourme d’un jour, à l’hôtel du Golfe, ont ouvert les yeux de Laurent Gbagbo sur l’antipathie que leur inspirait Simone que le couple a été rapidement démantelé? «Sur demande du président déchu», s’amuse à colporter la rumeur…

C’est donc à Odienné que Simone Gbagbo a passé sa première année hors de la présidence, pendant que son époux s’envolait pour la Haye.

Une année dans ce nord qu’elle considérait avec un certain mépris. Une année de résidence surveillée dans cette région qu’elle n’aurait plus voulu quitter, s’il l’on en croit Alassane Ouattara lui-même.

Répondant à des journalistes, il y a quelques semaines, le nouveau président ivoirien déclarait que Simone Gbagbo avait «refusé son transfèrement à Abidjan».

Un des avocats de l’ex-Première dame qualifiera ces propos présidentiels de «contre-vérités», un autre proche précisant que la prisonnière n’avait «jamais été saisie à ce propos.».

Concours de propagande à propos de son état de santé

Entourée de mystère, la situation de Simone Gbagbo prête donc à toutes sortes de supputations et à un concours de propagande, notamment sur son état de santé.

Elle serait «mourante» ou «folle», selon des rumeurs; «dans un état préoccupant», selon l’un de ses avocats; «conviviale», «rieuse» et «blagueuse», selon Loma Cissé Matto.

La Garde des sceaux a rencontré l’ex-Première dame, à sa résidence d’Odienné, le 21 juillet dernier. Mais c’était avant les derniers événements qui finirent d’épaissir le mystère…

Le journal L’Inter affirme que des individus auraient tenté d'enlever Simone Gbagbo dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 août 2012. Un commando serait venu de la Guinée voisine, en véhicule tout-terrain.

Tombés en panne dans le village de Kodougou, les membres de la cohorte auraient échangé imprudemment devant un mécanicien, laissant filtrer leur projet de «libérer une cible».

Informée, les autorités militaires, la gendarmerie et la police ont effectivement orchestré, à Odienné, des opérations de ratissage et ont entrepris un renforcement de la sécurité autour de la résidence de l’ancienne première dame.

Le 4X4 des présumés kidnappeurs sera retrouvé abandonné à la lisière de la ville d'Odienné…

Selon les pro-Gbagbo, le récent transfèrement de Simone serait donc lié à des complots dénoncés par le pouvoir et visant à libérer les anciens caciques détenus dans le nord du pays.

Mais où est donc l’ancienne Première dame? Mystère et boule de gomme. Dix Hypothèses…

1— Feinte suprême pour les apprentis-kidnappeurs, Simone Gbagbo serait toujours à Odienné, enfermée dans une cave. Pour corroborer, en direction d’éventuels espions, que son convoi a bien parcouru 80 kilomètres, son véhicule aurait roulé, à vide, sur 40 kilomètres aller-retour, revenant à la ville de Mamadou Koulibaly (Ex président de l’assemblée nationale) et Tiken Jah Fakoly (célèbre chanteur de reggae). Odienné est maintenant le dernier lieu où on penserait la chercher…

2— Mise en résidence surveillée dans la très islamisée cité de Samatiguila, elle aurait eu la révélation devant la mosquée millénaire. Aux dernières nouvelles, l’évangélique en voie de conversion aurait accepté de devenir la quatrième épouse du propriétaire de sa villa.

3— Par la piste chaotique qui relie Odienné au Mali, l’ex-première dame aurait été livrée à des islamistes armés spécialisés dans la conservation des otages. Elle vivrait sous une burqa dans la banlieue de Gao.

4— Les kidnappeurs venus de Guinée auraient effectivement enlevé Simone Gbagbo. Réfugiée à Conakry comme Miriam Makeba, à une époque, elle aurait débuté une carrière de cantatrice sous le pseudonyme de Ehivet Bambino.

5— Le commando n’aurait pas supporté la compagnie de l’acariâtre ex-première dame et l’aurait abandonnée vers le massif Dinguélé. Dans cette zone dont le nom signifie «fils unique de la montagne», Simone serait devenue la «fille unique de la montagne», vivant de cueillette et d’agouti braisé. Telle Jeanne d’arc préparant une contre-offensive à laquelle personne ne croit, elle entraînerait des babouins, des phacochères, des potamochères et des francolins aux métiers des armes.

6— Avec son caractère bien trempé, Simone Gbagbo aurait elle-même kidnappé les kidnappeurs. Elle aurait adressé une demande de rançon à Alpha Condé (le président de la Guinée).

7— En toute discrétion, elle aurait réussi à rejoindre son village natal de Moossou. Désireuse d’invoquer la bénédiction divine, elle se serait cachée dans un presbytère et aurait organisé un faux-miracle de larmes de sang à l’aide d’une statue poreuse de la vierge Marie.

8— Invoquant la solidarité féminine, elle aurait demandé asile à Nadiana Bamba, la seconde épouse de son mari.

9— Internée dans un hôpital psychiatrique, Simone Gbagbo se prendrait pour Marie-Thérèse Houphouët-Boigny.

10— En cavale, elle aurait emprunté une pirogue au port de Monrovia et ferait route vers les Pays-Bas où elle aurait la ferme intention de délivrer elle-même son mari.

Damien Glez

A lire aussi

A quand l’esprit d’initiative?

Quand naîtra l'Ivoirien nouveau?

Comment changer la Côte d'Ivoire en profondeur

Côte d'Ivoire: Quelle recette miracle pour mettre fin à la corruption?

Retrouvez tous les articles de notre rubrique Coupé Décalé

Damien Glez

Dessinateur burkinabé, il dirige le Journal du Jeudi, le plus connu des hebdomadaires satiriques d'Afrique de l'Ouest.

Ses derniers articles: L'Afrique oublie ses drames le temps des jeux  Treize produits halal à la douzaine  Chine, labo des faux médicaments en Afrique? 

Alassane Ouattara

Crise

Derrière les mutineries en Côte d'Ivoire, un bras de fer politique?

Derrière les mutineries en Côte d'Ivoire, un bras de fer politique?

Election présidentielle

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Politique

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

FPI

AFP

Côte d'Ivoire: dissension au FPI autour d'une candidature de Laurent Gbagbo

Côte d'Ivoire: dissension au FPI autour d'une candidature de Laurent Gbagbo

AFP

Côte d'Ivoire: le chef du FPI demande le retrait de Gbagbo d'élections internes

Côte d'Ivoire: le chef du FPI demande le retrait de Gbagbo d'élections internes

Charles Blé Goudé

Les vraies raisons de son transfèrement à la CPI

Les vraies raisons de son transfèrement à la CPI

Laurent Gbagbo

CPI

Charles Blé Goudé, l'autre accusé du procès Gbagbo qui se rêve en Mandela

Charles Blé Goudé, l'autre accusé du procès Gbagbo qui se rêve en Mandela

Election présidentielle

En Côte d'Ivoire, le matraquage publicitaire du candidat Ouattara

En Côte d'Ivoire, le matraquage publicitaire du candidat Ouattara

Manœuvres

Le coup de défiance de Michel Gbagbo

Le coup de défiance de Michel Gbagbo