SlateAfrique

mis à jour le

Il vole le virus Ebola dans un portable

Quelle mouche a bien piqué ce voleur de téléphone dans un hôpital en Ouganda?

Les faits se sont passés à l’hôpital de Kagadi (au sud-ouest du pays), autour du 14 août où «un homme d’une quarantaine d’années est entré dans la salle d’isolement et volé le téléphone portable d’un patient atteint d’Ebola», raconte le quotidien Daily Monitor.

La valeur du téléphone cellulaire est estimée à 18 euros.

Le patient à qui appartenait le téléphone volé est mort depuis de suite de la fièvre hémorragique qui s’est déclarée en Ouganda, fin juillet-début août.

Bien avant sa mort, il a signifié au personnel soignant et aux agents de sécurité le vol de son téléphone. 

«Les enquêteurs de police ont commencé à suivre le présumé voleur après avoir apparemment commencé à communiquer avec ses amis à l'aide du téléphone», poursuit le site d’information.

Quelques temps après, le voleur développe des symptômes semblables à ceux de la fièvre Ebola. C’est une fois admis dans le même hôpital où il avait volé le téléphone qu’il va avouer son délit.

L'agent de santé du district de Kibaale, le Dr Dan a déclaré: «Le suspect est admis à l'hôpital Kagadi avec des signes cliniques de fièvre Ebola», indique Daily Monitor.

Vu le mode de propagation de cette fièvre hémorragique, il est à craindre que le téléphone volé se retrouve entre d’autres mains et le virus avec.

Depuis que ce virus s’est déclaré en Ouganda, on compte plus de 300 personnes qui présentent ses symptômes. 

 Lu sur Daily Monitor

A lire aussi

Ouganda: les bons conseils de Museveni pour éviter l'Ebola 

Ouganda: le virus Ebola suscite l'inquiétude mais pas la panique à Kampala

RDC - Ebola, le retour