SlateAfrique

mis à jour le

Kenya - Cette étrange rivalité entre les ethnies Pokomo et Orma

Cinquante-deux victimes, c’est le bilan de récents affrontements interethniques au Kenya.

Depuis les dernières violences postélectorales de 2007, cette attaque réveille les rivalités entre groupes ethniques.

Dans la nuit du 21 au 22 août, un «raid a été mené dans le district rural de Tana River, à quelques 300 km de la capitale Nairobi, par des hommes Pokomo contre des villageois Orma, deux communautés rivales depuis des années au Kenya», affirme la Rts (Radio Télévision Suisse).

Un massacre d’une rare violence. Les Pokomo ont en effet tués leurs rivaux à l’aide de machettes et d’incendies.

Au total, «quarante-huit personnes, dont 31 femmes et 11 enfants, ont été massacrés mercredi matin dans un combat au sujet de l’accès à l'eau et des pâturages dans Tana River County, ce qui est considéré comme une vengeance», précise Daily Nation.

Six hommes sont également morts, plusieurs maisons ont été incendiées.

Les Pokomo et Orma, deux ethnies d'une région sud-est du Kenya, sont connus pour leurs rivalités historiques. Et cette dernière attaque est considérée comme une vengeance de l’ethnie Pokomo contre les Orma.

«Selon un député local, Danson Mungatana, l'attaque de mardi soir était un acte de représailles. Il y a une dizaine de jours, des Orma auraient tué trois Pokomo. Des membres de leur communauté auraient alors massacré près de 200 têtes de bétail appartenant aux Orma, qui auraient à leur tour attaqué des villages Pokomo et brûlé plus de 100 maisons», rapporte L’Express.

Les Pokomo, agriculteurs sédentaires et les Orma, éleveurs nomades, se sont affrontés par le passé pour  l'accès aux eaux de la rivière Tana et des terres fertiles du delta.

Lu sur : Bbc Afrique, Rts, Daily Nation et L’Express

A lire aussi :

Kenya: Les shebabs adoptent la méthode Boko Haram

Tegla Loroupe, la Kényane qui court contre les préjugés

Kenya: le bilan de l'attentat de Mombasa passe à 3 morts, un blessé jugé suspect