SlateAfrique

mis à jour le

Les Rwandais mettront la main à la poche pour sauver Kagamé

Après la publication du rapport des experts des Nations unies sur le soutien présumé du Rwanda à la rébellion du M23 dans l’est de la RDC, les sanctions internationales sont tombées.

«En moins d’un mois, cinq pays (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas, Suède) ont suspendu en partie leur aide au développement pour le Rwanda… Une situation inconfortable pour un pays dont plus de 40% du budget de l’État est alimenté par l’étranger», indique Jeune Afrique.

Un coup dur, que le Rwanda encaisse. Pour faire face à ces coupes budgétaires, «Kigali lance le "Fonds de développement Agaciro". Tous les Rwandais sont désormais appelés à mettre la main à la poche pour soutenir l’État», poursuit le magazine panafricain.

Le début de cette opération, nommé «Agaciro», «dignité» en rwandais, est prévu le 23 août.

Au nom de la «dignité», tous les Rwandais, sont appelés à contribuer à cet effort. Et les autorités du pays ont déjà donné l’exemple.

«D’ores et déjà, 38 millions de Francs rwandais dont une grande part des membres du gouvernement, 33 millions de francs rwandais, (soit plus de 43.000 euros, Ndlr) ont été collectés jusqu’au 16 août, selon l’agence rwandaise de l’information», rapporte le site rwandais Igihe.com.

L’objectif poursuivi par ces Fonds Agaciro est de «rendre le pays de plus en plus indépendant des aides étrangères et redonner aux Rwandais leur dignité», a fait savoir John Rwanombwa, ministre rwandais de l’économie, lors d’un point de presse.

Cette action prend des relents nationalistes, comme l’explique Allan Brian Ssenyonga, dans The Sunday Times.

Il prédit le succès de cette action par le fait que «certains Rwandais ont le discours du président sur le thème de Agaciro comme sonnerie de leurs téléphones mobiles.»

Lu sur Jeune Afrique.com, The SundayTimes.co.rw et Igihe.com

A lire aussi :

 Et si l'Occident était en train de lâcher Kagame?

Rwanda: Carton jaune pour Kagame