SlateAfrique

mis à jour le

Mwene-Ditu, la ville congolaise qui n'a pas de toilettes

 A Mwene-Ditu (province du Kasaï-Oriental, centre de la RDC), «huit parcelles sur dix n’ont pas de toilettes et cinq sur dix manquent de douches», rapporte Radio Okapi. Soit 80% de parcelles manquent de sanitaires dans cette ville.

Comment font donc les habitants pour  faire leurs besoins? C’est en tout en cas la question que se pose Radio Okapi, sans toutefois pouvoir y répondre:

«Selon le chef du bureau urbain de l’Aménagement du territoire, Marcel Kabamba, certaines personnes se lavent tôt le matin et d’autres tard dans la soirée. Certains ne savent même pas comment faire des petits et grands besoins.»

A l’instar de Kisangani, ville congolaise de la province Orientale, où la population est aussi confrontée au même problème, les matières fécales sont jetées dans la nature.

D’autres personnes fabriquent des toilettes de fortunes à ciel ouvert ou font leurs besoins dans des sachets pour les larguer dans la nature ou dans des caniveaux.

Situation qui a des risques certains sur la santé publique, à cause de l’air pestilentiel et la puanteur des matières fécales qui polluent la nature.

Visiblement, pour les population, le manque de toilettes ne s’avère pas comme étant une nécessité.

«Le chef du bureau urbain de l’Aménagement du territoire annonce que son service s’attèle d’abord à sensibiliser la population sur la nécessité de construire des toilettes, des douches et des poubelles dans leurs milieux de vie», précise Radio Okapi.

En entendant que les toilettes soient construites, c’est encore dans la nature que tous les déchets sont rejetés.

Lu sur  Radio Okapi

A lire aussi

RDC - Battu à mort pour avoir uriné sur un mur

RDC - Les feux de signalisation reviennent à Kinshasa