SlateAfrique

mis à jour le

RDC - Ebola, le retour

Après l’Ouganda, le Congo.

L’épidémie d’Ebola qui s’est déclarée en juillet 2012 dans le pays voisin faisant 16 morts s’est à présent répandue à l’Est de la RDC en Province Orientale.

Le ministre de la Santé, Félix Kabange Numbi, a annoncé que sur les 12 cas déclarés sept décès avaient été enregistrés dans la région concernée.

Seul parade contre le virus, des mesures d’hygiènes strictes pour éviter la contamination:

Le responsable a demandé aux Congolais d’éviter le contact avec tout animal trouvé mort dans la forêt ou de consommer sa chair.

«Il faut également éviter de toucher sans protection le sang, les vomissures ou les urines d’un malade ayant succombé ou qui souffre d’une fièvre hémorragique virale», a-t-il ajouté.

Il n’existe à ce jour aucun médicament ou vaccin qui permette  de guérir ou de prévenir cette maladie foudroyante.

Après une période d’incubation de dix jours du virus, l’individu atteint connaît une «brusque montée de température, accompagnée de douleurs musculaires, de vomissements et de diarrhées», explique Radio Okapi.

Il est alors victime de fortes hémorragies qui tuent dans 50 à 90 % des cas. Sans assistance médicale rapide, il décède en quelques jours d’un choc cardio-respiratoire.

«Les derniers cas d’Ebola ont été recensés en RDC en 2007 dans la région de Mweka et Luebo (Kasaï-Occidental), causant la mort de cent soixante-huit personnes sur les quatre cents malades enregistrés en quatre mois, rappelle encore Radio Okapi

Ce virus a été identifié pour la première fois en 1976 après la survenue d’épidémies importantes au Soudan et dans le nord de la République démocratique du Congo. C’est une des rivières de ce pays qui a donné son nom à ce virus.»

Lu sur Radio Okapi

Lire aussi

Le virus Ebola affole l'Ouganda

Un vaccin prometteur contre le virus Ebola

RDC - Manger du chien enragé et Dieu pourvoira