mis à jour le

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la "vérité" sur sa disparition

Le parti politique de l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh, disparu il y a onze ans, a organisé comme chaque année une commémoration en son honneur et réclamé la "vérité" et la "clarté" sur sa disparition, selon le parti lundi.

"Tant que la vérité n'a pas été faite sur le sort d'Ibni Oumar, on continuera à manifester pour réclamer de façon incessante la vérité et la clarté sur le sort réservé à notre secrétaire général', a indiqué Mahamat Ahmat Alhabo, secrétaire général du Parti pour les libertés et le développement (PLD), à l'AFP.

Ibni Saleh, ex-ministre de deux présidents tchadiens, dont l'actuel Idriss Déby Itno, avait été démis de ses fonctions en 1994 avant de passer dans l'opposition et d'en devenir un des chefs de file.

Il avait disparu le 3 février 2008, après une attaque rebelle qui était parvenue ce jour-là jusqu'au coeur de N'Djamena.

Une commission intégrant des membres de la société civile et de l'opposition, mise en place en 2008 par le Tchad sur demande de la communauté internationale, avait conclu qu'Ibni Saleh avait été enlevé à son domicile par des forces de défense et de sécurité tchadiennes, ce que les autorités tchadiennes contestent.

"Nous voulons savoir la vérité sur celui qui a donné l'ordre de l'enlever, de le torturer et surtout de d'identifier les auteurs de son assassinat. On veut savoir où se trouve son corps parce qu'Ibni Oumar Mahamat Saleh demeure aujourd'hui sans sépulture", selon M. Ahamat Alhabo.

Un nouvelle enquête judiciaire a été ouverte en France à la suite d'une plainte déposée à Paris en 2012 pour enlèvement et torture par deux enfants d'Ibni Saleh.

AFP

Ses derniers articles: A Madagascar, l'électricité reste un produit de luxe  Mozambique: le vote a débuté pour les élections générales dans un climat tendu  Nigeria: une nouvelle "maison de l'horreur" découverte dans une école coranique 

disparition

AFP

Au Nigeria, la lente disparition des scarifications rituelles

Au Nigeria, la lente disparition des scarifications rituelles

AFP

Au Nigeria, la lente disparition des scarifications rituelles

Au Nigeria, la lente disparition des scarifications rituelles

AFP

Macron reconnaît la responsabilité de l'Etat dans la disparition de Maurice Audin en Algérie

Macron reconnaît la responsabilité de l'Etat dans la disparition de Maurice Audin en Algérie