SlateAfrique

mis à jour le

Justin Bieber, le Polisario et l’Amérique visés par des hackers marocains

Ramadan n’est pas qu’un mois de spiritualité pour les jeunes Marocains accros du piratage informatique. Leur palmarès est édifiant. En voici quelques trophées.

Un hacker marocain a réussi à pirater un des sites internet officiels du célèbre artiste canadien Justin Bieber.

«D’après nos sources, le site justinbiberdaily.com a été piraté en raison de la loi SOPA (Stop Online Piracy Act avance TechnologieNews.

D’après ce site spécialisé,  ce serait en raison de l’abandon de ce projet de loi très controversé aux Etats-Unis que le pirate du web marocain aurait mené son action contre le chanteur, une façon de fêter la victoire des hackers contre une législation qu’ils jugent avant tout liberticide.

TechnologieNews a publié une capture d’image de la page piratée. On y voit un personnage arborant sur son T-shirt le drapeau du Maroc. Elle est signée Anonymous Morocco avec la mention Moroccan From Hell.

Il y a exactement un an, le même hacker avait piraté ce site promotionnel de Justin Bieber.

Dans un tout autre registre, mais toujours dans le domaine du piratage informatique, TechnologieNews  révèle qu’un groupe de hackers marocains du nom de Moroccan Ghosts, très actifs sur la toile, sont les auteurs de la pénétration de dizaines de sites américains ces dernières semaines.

L’action a ciblé des sites de promotion touristique, d’institutions éducatives et celui d’une compagnie d’assurance.

Ces pirates avaient, toujours selon TechnologieNews promis de mener cette campagne «au cas où les musulmans seraient ciblés par des actes de violence».

Les pirates reprocheraient aux autorités américaines de ne pas prendre suffisamment de mesures concrètes dans l’enquête sur l’incendie criminel d’une mosquée aux Etats-Unis.

«C’est un message qui exprime leurs mécontentement à l’égard des performances des autorités américaines, surtout quand l’islam est humilié» commente le site qui parle de «Jihad électronique».

Mais le palmarès estival des hackers du royaume ne s’arrête pas là. Toujours selon TechnologieNews, quatre sites du Front Polisario, dont le principal est le site officiel du mouvement indépendantiste sahraoui, ont été récemment mis hors service par un pirate marocain.

«Selon nos sources, le hacker marocain dénommé X-Line a pu s’emparer des sites du Polisario il y a deux semaines, sans que leurs administrateurs sahraouis ne puissent les récupérer» annonce, non sans élan patriotique, le site.

Lu sur TechnologieNews

A lire aussi

Nicolas Sarkozy, futur lobbyiste de Mohammed VI?

La villa de Sarkozy à Marrakech, un cadeau de Mohammed VI?

Nicolas Sarkozy et Mohammed VI, une si fructueuse amitié