SlateAfrique

mis à jour le

Kinshasa - Pourquoi Koffi Olomidé a été condamné à trois mois de prison

Le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné le 16 août à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour "coups et blessures volontaires" contre son producteur.

Plus connu pour ses chansons d’amour et la douceur romantique qui se dégage de sa voix, le chanteur congolais Koffi Olomide a frappé son producteur Diego Music dans un hôtel à Kinshasa, la capitale de la RDC (République démocratique du Congo).

Selon Radio Okapi qui livre l’information, «l’artiste musicien congolais Agbepa Mumba, dit Koffi Olomide, a été arrêté, le 15 août peu avant midi à Kinshasa, pour coups et blessures. Le Procureur général de la république (PGR), Flory Kabange, a confirmé avoir émis un mandat d’arrêt contre lui pour avoir tabassé son producteur, Diego Music.»

L’affaire, à la base de cette violence, tourne autour d’une somme d’argent, entre 3000 et 4000 euros.

Après l’audition de Koffi Olomide, le musicien a passé sa première nuit en cellule alors qu’il a souvent échappé à la justice. Cet acte n’est pas isolé.

Les gardes de corps de l’artiste musicien avaient agressé un caméraman à Kinshasa à l’issue d’un concert en 2009

Au courant de la même année, Koffi Olomide n’avait plus mis les pieds en France et dans aucun autre pays de l’espace Schengen pour se soustraire de la justice Française.

Il était poursuivi pour viol sur mineures (sur certaines de ses danseuses), séquestration, actes de barbarie en bande organisée et trafic d’êtres humains par le tribunal de Nanterre.

En février dernier il a décidé de se rendre à Paris. Dès sa descente d’avoir à Roissy, Koffi Olomide a été interpellé par la police des frontières et remis à la police judiciaire.

Lu sur AFP

A lire aussi

Les chanteurs au pouvoir!

 Le «name-dropping»: modèle économique de la musique congolaise

RDC: l'Eglise va-t-elle remplacer l’opposition?

La RDC, un pays rogné par ses voisins

RDC: le M23, vraie rébellion ou poudre aux yeux?

RDC: Certains regrettent Mobutu