mis à jour le

Kenya: acquittement pour un suspect de l'attaque de Garissa

Un tribunal kényan a acquitté mardi un des suspects de l'attaque menée en 2015 contre l'Université de Garissa par les islamistes somaliens shebab, et décidé que les quatre autres devraient répondre des accusations portées à leur encontre.

Le procès des cinq suspects avait débuté en janvier 2016. Ils étaient accusés d'être impliqués dans cette attaque contre l'Université de Garissa, dans le nord-est du Kenya, qui avait fait 148 morts le 2 avril 2015. Les quatre assaillants avaient été tués.

Après avoir pendant plusieurs mois entendu le parquet présenter son dossier d'accusation, le juge Francis Andayi a conclu mardi qu'il n'y avait aucune preuve liant Osman Abdi Dagane à l'attaque.

M. Dagane, un vigile de l'université, était accusé d'avoir pris des photos pendant l'assaut. Mais le juge a fait valoir que personne n'avait pu confirmer cette accusation et que les "photos (n'avaient) jamais été retrouvées".

Le juge a, en revanche, estimé que le parquet avait réuni suffisamment d'éléments contre les quatre autres suspects, Mohamed Ali Abikar, Hassan Edin Hassan, Sahal Diriye Hussein et le Tanzanien Rashid Charles Mberesero, pour qu'ils soient amenés à répondre de ces accusations.

Une nouvelle audience de procédure est prévue le 13 février, pour décider de la date à laquelle les accusés commenceront à présenter leur défense.

L'attaque de Garissa a été la plus meurtrière sur le sol kényan depuis l'attentat contre l'ambassade des États-Unis à Nairobi (213 morts) en 1998, alors revendiquée par le réseau Al-Qaïda, auquel les shebab sont affiliés depuis 2012.

Début janvier, le même juge avait également acquitté un homme pour l'attaque en 2013 par un commando shebab contre le centre commercial Westgate à Nairobi (67 morts), et ordonné la poursuite du procès pour les trois autres suspects.

Le 15 janvier, le Kenya a connu sa pire attaque depuis Garissa, quand un commando shebab a visé un complexe de Nairobi regroupant l'hôtel Dusit et des bureaux, faisant 21 morts.

AFP

Ses derniers articles: Report de la présidentielle: les Nigérians font leurs comptes  Soudan: un commerçant meurt après avoir inhalé des gaz lacrymogènes  Libye: situation "dramatique" de la liberté de l’information, déplore RSF 

acquittement

AFP

Acquittement de Gbagbo: joie chez ses partisans, incertitude sur son retour en Côte d'Ivoire

Acquittement de Gbagbo: joie chez ses partisans, incertitude sur son retour en Côte d'Ivoire

AFP

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo demande son acquittement

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo demande son acquittement

AFP

Kenya: acquittement en appel d'un important trafiquant d'ivoire présumé

Kenya: acquittement en appel d'un important trafiquant d'ivoire présumé

Garissa

AFP

Somalie: les shebab confirment la mort du cerveau présumé du massacre de Garissa

Somalie: les shebab confirment la mort du cerveau présumé du massacre de Garissa

AFP

Un an après, le Kenya commémore le massacre de l'université de Garissa

Un an après, le Kenya commémore le massacre de l'université de Garissa

Remember Garissa

Pourquoi les terroristes visent-ils particulièrement des écoles ou des universités?

Pourquoi les terroristes visent-ils particulièrement des écoles ou des universités?

suspect

AFP

Maroc: un suspect arrêté après le meurtre de deux jeunes randonneuses scandinaves

Maroc: un suspect arrêté après le meurtre de deux jeunes randonneuses scandinaves

AFP

Génocide au Rwanda: le Danemark remet un suspect

Génocide au Rwanda: le Danemark remet un suspect

AFP

Tunisie: encerclé par les forces de l'ordre, un suspect "se fait exploser"

Tunisie: encerclé par les forces de l'ordre, un suspect "se fait exploser"