SlateAfrique

mis à jour le

JO: l'Ougandais Stephen Kiprotich détrône les rois du marathon

Le roi du marathon aux Jeux olympiques de Londres ne sera ni Kényan ni Ethiopien mais bien Ougandais.

Stephen Kiprotich a en effet créé la surprise en dépassant le double champion du monde de la discipline, Abel Kirui, s’attribuant ainsi le droit de monter sur la première marche du podium. Le Monde décrit son incroyable performance:

«Alors que l'on attendait un nouveau duel entre Ethiopiens et Kényans —ces coureurs des hauts-plateaux occupant les 28 premières places au bilan de l'année—, Kiprotich a touché la gloire à l'issue d'un incroyable retournement de situation. Kiprotich semblait en effet avoir perdu toutes chances au km 35, usé par le jeu d'équipe de Kirui et Kipsang, mais l'Ougandais est revenu du diable vauvert pour placer une incroyable accélération 1,5 km plus loin.»

L’exploit du sportif permet à l’Ouganda de s’offrir la seconde médaille d'or de l’histoire du pays. Il faut en effet remonter aux Jeux olympiques de Munich, en 1972, et à l’exploit de John Akii sur le 400 mètres pour retrouver les traces d’une victoire au sommet du podium.

Une victoire qui a provoqué de nombreuses scènes de liesse à Kampala, la capitale du pays. Le Quotidien rapporte quelques paroles des habitants:

«Les gens étaient si nombreux et ils ont tellement pris de plaisir à l'encourager, s'est réjoui David Abola, un barman. Les gens étaient dans la rue et d'autres grimpaient sur des bâtiments pour essayer de voir, a-t-il ajouté. L'événement a uni beaucoup de gens...personne ne s'y attendait mais c'était vraiment merveilleux de voir un des nôtres prendre la médaille d'or.»

Lu sur Le Monde et Le Quotidien

 

A lire aussi:

Ces athlètes africains qui ont illuminé les JO

Les JO en Afrique, c'est pour quand?

Le sprint n'est pas qu'un affaire de noirs

Quiz: testez vos connaissances sur l'Afrique et les JO

Notre dossier sur les Jeux Olympiques de Londres