mis à jour le

Une voiture incendiée sur la route à Ajdabiyah, Libye, le 16 mars 2011. REUTERS/Ahmed Jadallah
Une voiture incendiée sur la route à Ajdabiyah, Libye, le 16 mars 2011. REUTERS/Ahmed Jadallah

Direct - Le régime libyen annonce un nouveau cessez-le-feu immédiat

  • La zone d'exclusion aérienne est instaurée.
  • Plusieurs voix internationales, dont celles de l'Union Africaine, la Ligue Arabe et la Russie, s'élèvent pour l'arrêt des hostilités.
  • Le colonel Kadhafi affirme dimanche 20 mars qu'il va armer les Libyens, et promet une «longue guerre victorieuse». 
  • L'intervention a initialement impliqué cinq pays occidentaux. Des tirs de missiles ont frappé des sites des forces pro-Kadhafi. Les attaques se font par voie aérienne et navale.
  • L'intervention militaire internationale en Libye a débuté samedi 19 mars par l'action de l'aviation française, le but étant de protéger le peuple libyen.
  • Samedi 19 mars, Nicolas Sarkozy s'est exprimé après la réunion d'urgence sur les opérations en Libye, réunissant des représentants de l'ONU, de l'Otan, de la Ligue arabe et de l'Union européenne.
  • Des bombardements intensifs se sont poursuivis dans plusieurs villes tenues par les rebelles, dont Benghazi, située à l'Est du pays. Un avion de chasse a été abattu au-dessus de ce bastion des insurgés.
  • Le cessez-le-feu unilatéral proclamé vendredi 18 mars par le gouvernement libyen sur son sol n'a pas été respecté par les forces loyales contre les insurgés. 
  • Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté jeudi 17 mars au soir en faveur d'un recours à la force contre les troupes du colonel Mouammar Kadhafi.

- Dimanche 20 mars -

20h07 [BBC News, Guardian, Al-Jazeera]

Un porte-parole du régime libyen, Ibrahim Moussa, a lu une déclaration ordonnant à toutes les troupes un cessez-le-feu immédiat. Le régime avait violé un premier cessez-le-feu unilatéral quelques heures après l'avoir annoncé, vendredi 18 mars. Le porte-parole a demandé à tous les citoyens libyens de participer à une marche pacifique de Tripoli à Benghazi pour entamer des négociations de réconciliation.

A Tripoli, la situation est redevenue calme.

19h33 [Romandie News]

Des tirs de la défense anti-aérienne libyenne ont lieu à Tripoli, notamment près de la résidence du colonel Kadhafi.

19h26 [CNN, Croix Rouge]

Inquiet de l'intensification des combats de ces derniers jours dans et autour des centres densément peuplés en Libye, le Comité international de la Croix Rouge (CICR) appelle toutes les parties impliquées à respecter le droit humanitaire international et à proscrire les attaques qui visent des populations civiles ainsi que l'usage de boucliers humains. Le CICR est présent depuis plus de trois semaines dans l'est du pays.

Un responsable médical à Benghazi a confirmé la mort de 95 personnes lors de l'assaut des troupes du colonel Kadhafi durant la journée de samedi.

19h00 [Al-Jazeera, Al-Arabiya.net]

La coalition prépare de nouvelles frappes en Libye, selon une source au Pentagone.

La Norvège va envoyer six avions de chasse F-16 et 120 hommes dont des pilotes, des techniciens, des personnels de sécurité. Le Danemark a également envoyé six F-16.

Des avions de chasse des Emirats Arabes Unis sont attendus sur l'île de Sardaigne, en Italie, où sont basés depuis hier quatre avions F-18 espagnols.

18h45 [Romandie News]

Le navire remorqueur italien retenu depuis samedi à Tripoli a quitté le port avec son équipage dimanche après-midi.

18h15 [Al-Jazeera]

De l'est de Benghazi, des insurgés se dirigent vers Ajdabiya pour tenter de lever le siège imposé par les troupes du colonel Kadhafi.

A Misrata, ville insurgée où des tanks de l'armée loyaliste ont pénétré, des témoignages font état de plusieurs blessés au cours de combats intenses dans les rues. 

17h34 [Le Monde.fr]

Le ministère de la Défense français confirme que le Qatar va fournir 4 avions dans le cadre de l'opération. Plus d'une quinzaine d'avions français sont en cours d'intervention aujourd'hui.

16h55 [Al-Jazeera]

Des forces spéciales britanniques sont sur le terrain en Libye depuis des semaines, d'après le magazine allemand Focus.

Chaque pays de la coalition internationale attibue un nom de code particulier à son intervention: Opération Aube de l'odyssée (Odyssey Dawn) pour les Américains, Opération Ellamy pour les Britanniques, Opération Mobile pour les Canadiens, Opération Harmattan pour les Français.

16h45 [CNN, Reuters]

L'Italie a annoncé la mise à disposition de huit avions de chasse, quatre Tornados et quatre F-16 à partir de ce soir à minuit.

Par la voix de son ministre de la Défense, elle dit s'est prête à intervenir pour libérer l'équipage de onze personnes d'un navire italien détenues à Tripoli après le début des frappes aériennes.

16h42 [BBC News]

Un responsable militaire libyen pro-Kadhafi a affirmé que les défenses anti-aériennes de la base d'Al Watiyah, située à 170 kilomètres au sud-ouest de Tripoli, ont été endommagées lors des frappes aériennes de la coalition internationale. 

16h [CNN]

Selon un responsable du Département d'Etat américain, la Turquie va servir de représentant des Etats-Unis en Libye, notamment pour les services consulaires et la transmission de messages entre Washington et Tripoli.

15h30 [New York Times, Reuters]

Des reportages témoignent de l’ouverture de la route stratégique qui mène de Ajdabiya vers Benghazi, jonchée de véhicules détruits par des frappes aériennes. Certains tanks des forces pro-Khadafi ont été abandonnés intacts. Le New York Times fait état d’une scène de destruction dans un décor champêtre. «Tout ça, c’est la France», affirme Tahir Sassi, un insurgé.

Reuters dénombre environ 14 tanks, 20 blindés de transport de troupes, deux camions lance-missiles, et des dizaines de 4x4 - tous détruits-, ce qui témoigne de «la puissance de feu des forces loyalistes dépêchées pour reprendre Benghazi». Le journaliste compte seize corps non identifiables.

15h15 [ABC News]

Dans une interview exclusive, Saïf Khadafi, le fils du Guide libyen, se dit «surpris» par l'attaque hier des Américains, Français et Britanniques sur cinq villes libyennes. Il affirme que la ville de Benghazi est contrôlée par des «terroristes» et des «milices armées» et compare l'intervention de la coalition internationale en Libye à la guerre en Irak.

15h12 [BBC News]

Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa demande une réunion d'urgence de cette organisation.

«Ce qui se passe en Libye diffère de la mission d'imposer une zone d'exclusion aérienne et ce que nous voulons et la protection des civils, pas le bombardement de plus de civils.»

14h30 [Al-Jazeera, El Pais]

Nouvelle offensive des forces fidèles à Moummar Khadafi à Misrata. Trois tanks ont pénétré au centre de la ville insurgée. Deux personnes ont été tuées.

14h15 [RIA Novosti, 20minutes.fr]

Un communiqué commun de cinq chefs d'Etat de l'Union Africaine (Mali, Mauritanie, Afrique du sud, République Démocratique du Congo, Ouganda), réunis à Nouakchot, demande la fin des hostilités dans la crise libyenne et l'arrêt des combats entre les forces loyalistes au colonel Kadhafi et les insurgés. et plaide 

La Russie appelle la coalition occidentale à «cesser l’usage sans distinction de la force en Libye», selon une déclaration du porte parole du ministère des Affaires étrangères. Il souligne que plusieurs objectifs non militaires ont été frappés dans quatre villes dont Tripoli et Tarhounha, faisant 48 tués et plus de 150 blessés parmi les civils.

La Russie dénonce «l’usage inadmissible du mandat découlant de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité, dont l’adoption fut très controversée, en vue d’atteindre des objectifs qui sortent clairement des dispositions prévoyant seulement des mesures de protection de la population civile».

14h03 [AFP, Romandie News]

Si l’Iran approuve le peuple libyen dans sa volonté d‘éviction du colonel Kadhafi, Ramin Mehmanparast, porte-parole de la diplomatie iranienne, remet en cause les réelles intentions des représentants de la coalition internationale:

«Le passé et l'action des pays dominateurs  pour occuper les pays opprimés mettent toujours en doute leurs véritables intentions dans ce type d'action […] Ces pays entrent en général en action avec des slogans trompeurs de soutien aux peuples, mais en réalité ils cherchent leurs intérêts et notamment pour établir des bases militaires afin de poursuivre leur politique colonialiste et leur domination sous des formes nouvelles.»

13h04 [Al-Jazeera]

Un communiqué officiel des Talibans a  fermement condamné les attaques aériennes sur la Libye, lesquelles témoigneraient d'une ingérence des Occidentaux dans les affaires internes du pays.

«Les anti-islamistes et les colonialistes ne cherchent pas à une solution au bain de sang en Libye, ils cherchent à prendre son pétrole à travers une invasion directe.»

Les Talibans appellent tous les musulmans et les représentants du monde islamique à venir en aide aux Libyens pour «les sauver des tentacules du colonialisme étranger».

12h54 [AFP, Romandie News]

Plusieurs dizaines de véhicules militaires des forces de Kadhafi ont été détruits par des frappes aériennes à l'ouest de Benghazi. Les forces fidèles au Guide auraient interrompu leur marche vers le bastion rebelle.

12h20 [Ansa.it]

Le Pape Benoît XVI appelle à la protection des civils libyens et à l’acheminement d’une aide humanitaire en Libye. Dans une allocution faisant suite à l’office dominical, le souverain pontife a dit «éprouver une grande inquiétude concernant la situation dans le pays», et  a assuré «sa solidarité avec le peuple libyen».

12h05 [CBS News, Le Monde.fr]

Selon le chef d’état-major interarmées américain, la zone d’exclusion aérienne serait désormais effective en Libye. Trois bombardiers furtifs B-2 américains auraient largué une quarantaine de bombes sur une importante base aérienne libyenne.

D’après le Pentagone, plus d’une centaine de missiles tirés depuis les flottes de combat américaine et britannique auraient touché des cibles stratégiques, notamment relatives à la défense aérienne et à la communication.

Carte des premières frappes aériennes de la coalition internationale:

© CBS News

11h50 [BFM TV] 

«Les frappes aériennes de la coalition internationale ne doivent pas être confondues avec une déclaration de guerre à la Libye», indique le général français Jean Ranou. Il s'agit pour le moment de protéger les civils libyens (en particulier à Benghazi) et de mettre hors d'état de nuire les capacités de défense du Guide, précise-t-il en substance. 

10h45 [Romandie News, El Pais]

Dans une allocution sonore diffusée à la télévision libyenne, le colonel Kadhafi a promis «une longue guerre» et a assuré que «tout le peuple libyen porte des armes» et qu’il va «vaincre». Il prend l’exemple des conflits en Somalie et en Afghanistan pour condamner l’intervention armée des Occidentaux. Il appelle tous les Libyens à prendre les armes.

Voici quelques extraits de son discours:

«Nous sommes les victorieux, vous êtes les vaincus. Nous ne nous replierons pas du champ de bataille car nous défendrons notre terre et notre dignité.»

«Nous allons armer les femmes, venez lutter contre nos femmes, bandes de lâches.»

«Vous allez mourir et nous resterons.»

«Nous ne tomberons pas aux mains de la France, du Royaume-Uni ou des Etats-Unis. Dieu est de notre côté. Vous n’avez que le diable avec vous […] Nous sommes plus forts que vous […] Nous savons que les peuples d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe sont avec nous.»

«Vous allez perdre. Le peuple libyen va prendre les armes, les bombes. Nous allons tuer les envahisseurs, nous ne laisserons pas ces chrétiens prendre notre pétrole.»

Vu sur Twitter: 


10h17 [Le Monde.fr]

L’appareillage du porte-avions Charles-de-Gaulle  devrait débuter à 13h dans le port de Toulon.

9h51 [Ansa.it]

L’équipage d’un navire voyageant sous pavillon italien est retenu par des hommes armés dans le port de Tripoli. Parmi eux, il y aurait 8 Italiens, 2 Indiens et 1 Ukrainien.

8h30 [RFI]

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine se montre opposé à toute intervention militaire en Libye, bien que 3 pays de l’Union africaine aient voté favorablement à l’adoption de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU.

05h00 [Guardian]

Le gouvernement chinois a regretté les attaques aériennes américaines et européennes en Libye.

Jiang Yu, porte-parole du ministre des Affaires étrangères, a fait part de son
désaccord sur «l’usage de la force dans les relations internationales». Il  espère un rapide retour au calme pour éviter l’escalade militaire du conflit.

- Samedi 19 mars -

23h [BBC News, 20minutes.fr]

Selon une source officielle anonyme française, les Emirats Arabes Unis ont promis à la coalition 24 avions et le Qatar entre quatre et six.

Le colonel Kadhafi a fait une courte déclaration à la télévision libyenne.

Il appelle les Libyens à s'armer pour la «révolution» et combattre les attaques des «ennemis croisés».

Il compte distribuer des armes à la population.

20h49 [CNN, Al-Arabiya.net]

Plus de 110 missiles Tomahawk ont été tirés depuis des navires et sous-marins américains et britanniques contre une vingtaine de sites de défense des forces pro-Kadhafi, d'après le Pentagone.

La coalition internationale regroupe cinq pays: Les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, le Canada et l’Italie dans le cadre d’une opération militaire baptisée «Aube de l'odyssée». Vingt cinq navires de guerre sont stationnés en Méditerranée.

19h12 [RIA Novosti, Mid.ru]

Le ministère russe des Affaires Etrangères a exprimé ses regrets concernant l'intervention militaire des forces aériennes d'une série de pays à la suite de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies.

«Nous appelons de nouveau avec insistance toutes les parties libyennes ainsi que les participants à l'opération militaire de tout faire pour interdire les souffrances infligées à la population civile pacifique et cesser le feu et les violences le plus vite possible.»

18h48 [BBC News, Guardian]

Les avions de chasse français ont détruit quatre tanks libyens au Sud-Ouest de Benghazi, a rapporté la chaîne Al-Jazeera.

La première frappe lancée par l'aviation française a visé et détruit un véhicule militaire libyen, d'après le porte-parole du ministère de la Défense français.

Une vingtaine d'avions français sont engagés sur le territoire libyen. Le porte-avions Charles de Gaulle devrait quitter le port de Toulon dimanche 20 mars. Il sera sur zone dans 48 heures.

16h28 [Al-Jazeera]

De même que Nicolas Sarkozy, le Premier ministre britannique David Cameron estime que le temps n’est plus aux discussions mais à l’action:

«Le colonel Kadhafi a menti à la communauté internationale. Il a promis un cessez-le-feu qu’il n’a pas respecté. Il continue de s’en prendre à son propre peuple. Le temps de l’action est venu. C’est urgent, il faut mettre en oeuvre la volonté des Nations unies.»

15h45 [Elysée.fr, France24]

Les points importants du discours de Nicolas Sarkozy:

  • La France assure le leadership d'une coalition internationale composée des représentants de la Ligue arabe, de l'Union européeenne et de l'Amérique du Nord. Aucun représentant des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ni de l'Union africaine n'en fait partie.
  • En vertu de la résolution 1973 adoptée par le Conseil de Sécurité de l'ONU, la coalition va mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la cessation des violences en Libye. Le colonel Kadhafi n'ayant pas respecté l'ultimatum des Nations unies, une intervention militaire va avoir lieu par voie aérienne.
  • Des avions Rafale français sont d'ores et déjà présents en Libye pour empêcher les attaques aériennes sur des civils.
  • Il est toujours temps pour le gouvernement Kadhafi d'emprunter la voie de la diplomatie internationale, à condition de cesser toute attaque militaire sur le peuple libyen. 

Quelques extraits du discours de Nicolas Sarkozy:

«Nos forces aérienne s’opposeront à toutes agressions des avions de Kadhafi sur les populations de Benghazi. En plus des Rafale, d’autres avions sont prêts à décoller pour empêcher les blindés d’attaquer la population.»

«En Libye, une population pacifique se trouve en danger de mort. Il est de notre devoir de répondre à son appel angoissé [...] L’avenir de la Libye appartient aux Libyens, le combat qu’ils mènent au nom de la liberté est le leur.»

«C'est un combat au nom de la conscience universelle, qui ne peut tolérer de tels crimes.»

«Un régime qui assassine son propre peuple perd ainsi toute légitimé.»

«Cette intervention va permettre au peuple libyen de prendre son destin en main.»

«La France est décidée à assumer son rôle devant l’histoire.»

15h20 [Al-Jazeera, Guardian]

La ville de Misrata serait la cible de tirs de snipers pro-Kadhafi. A Benghazi, les rebelles continuent d'essuyer des attaques de l'armée libyenne.

15h11 [AFP, Romandie News]

Une source militaire révèle que plusieurs avions de chasse Rafale de l'armée française ont survolé aujourd'hui le sol libyen pour des «missions de reconnaissance».

14h22 [Reuters]

Certains pays participants à la réunion sur la Libye à Paris pourraient bien amorcer des attaques aériennes dans la journée.

La France, la Grande-Bretagne et le Canada devraient être les premiers à mettre en application la résolution 1973 prise par le Conseil de sécurité de l'ONU. Les Etats-Unis devraient suivre de près, ainsi que certains pays arabes. Une source a précisé que «les frappes commenceront vers 15h00 ou 16h00» (14h00 ou 15h00 GMT), tout en précisant que «la progression des forces de Mouammar Kadhafi dans Benghazi ces dernières heures posait de grandes difficultés».

Les frappes devraient viser en premier lieu les bases aériennes et autres points stratégiques autour de Tripoli.

14h [Le Monde]

L’AFP confirme la présence des participants suivants à la réunion d'urgence sur la Libye: ONU, France, Grande-Bretagne, Allemagne, Canada, Espagne, Norvège, Qatar, Irak, Jordanie, Emirats Arabes Unis, Italie, Portugal, Pologne, Maroc, Pays-Bas, Belgique, Danemark, Grèce.

L’Union européenne est représentée par la chef de la diplomatie Catherine Ashton et le président du Conseil européen Herman Van Rompuy. Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU, est présent, ainsi que Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe.

13h54 [Guardian]

Les rebelles auraient chassé les troupes de Kadhafi hors de Benghazi.

13h42 [Le Parisien]

Nicolas Sarkozy reçoit en ce moment à l'Elysée Hillary Clinton, secrétaire d'Etat américaine, David Cameron, chef du gouvernement britannique, pour une rencontre préparatoire de la réunion d'urgence internationale sur les opérations en Libye.

Selon Al Jazeera, l'avion de chasse aurait été abattu par erreur par les rebelles.

13h40 [Al Jazeera]

Le gouvernement libyen a une fois de plus confirmé le cessez-le-feu. Moussa Khoussa, ministre des Affaires étrangères, en appelle à Ban Ki-Moon: «Nous avons annoncé un cessez-le-feu en Libye ce qui répond aux attentes des Nations unies. Pour prouver notre bonne foi, nous demandons au secrétaire général des Nations unies de nous envoyer des observateurs internationaux.»

13h08 [France 24]

Le «Conseil de guerre politique» concernant la Libye se fera sans les représentants de l'Union africaine, laquelle s'oppose à toute intervention militaire.

13h [BBC News]

Les forces rebelles affirment que l'avion de chasse qui s'est écrasé ce matin à Benghazi était de leur propre camp et qu'il a été abattu par les troupes pro-Kadhafi.

12h23 [Al Jazeera]

La ville de Misrata tenue par les insurgés et situé à l'est de Tripoli a été la cible d'obus selon le témoignage d'un habitant. L'approvisionnement en eau est coupé.

Un porte-parole des rebelles du Conseil national libyen a signalé un bombardement par les forces de Kadhafi sur ​​la ville de Zenten, à l'ouest.

Le porte-parole du colonel Kadhafi a lu une lettre au président américain Barack Obama affirmant que le tout le peulple libyen est derrière Mouammar Kadhafi et est prêt à mourir pour lui.

«Ce n'est pas votre pays. La Libye est aux Libyens», a-t-il lu dans une autre lettre adressée au Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon, au président français Nicolas Sarkozy et au Premier ministre britannique David Cameron.

11h [Guardian]

L'agence officielle d'informations libyenne Jana continue sa propagande et affirme que les forces loyales à Khadafi ont été attaquées par des gangs d'al-Qaïda près de Benghazi.

10h [BBC News]

Des tanks des forces pro-Kadhafi ont été aperçus à l'intérieur de la ville de Benghazi selon le correspondant de la BBC.

Benghazi est la cible de bombardements par l'artillerie lourde. Durant la nuit, des explosions ont été entendues dans le fief des insurgés.

Un avion de chasse a été abattu au-dessus de la ville de Benghazi et s'est écrasé à l'ouest de la ville.

 

 

 

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

coalition

AFP

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

AFP

Yémen: 22 civils tués dans des raids de la coalition arabe près de Sanaa

Yémen: 22 civils tués dans des raids de la coalition arabe près de Sanaa

AFP

La coalition arabe admet des erreurs dans des frappes au Yémen

La coalition arabe admet des erreurs dans des frappes au Yémen

Conseil de sécurité

50 ans après

La France a besoin de l'Algérie

La France a besoin de l'Algérie

Mali

Cinq questions sur la guerre africaine de Hollande

Cinq questions sur la guerre africaine de Hollande

Côte d’Ivoire

Les pro-Gbagbo veulent-ils s'allier à Ansar Dine?

Les pro-Gbagbo veulent-ils s'allier à Ansar Dine?

direct

AFP

Algérie: les services secrets passent sous le contrôle direct de la présidence

Algérie: les services secrets passent sous le contrôle direct de la présidence

AFP

Le procès Pistorius en direct

Le procès Pistorius en direct

Neila Latrous

LIVE. Suivre le match Burkina Faso-Algérie en direct

LIVE. Suivre le match Burkina Faso-Algérie en direct