SlateAfrique

mis à jour le

Est-il possible d'interviewer un expert israélien en Egypte?

Alors que l’offensive de l’armée égyptienne continue à la frontière israélo-égyptienne contre «les terroristes», une chaîne de télévision étatique égyptienne est accusée d’avoir invité un expert militaire israélien.

Une entorse à la règle des syndicats des médias, stipulant la non-reconnaissance d’Israël, rappelle le site égyptien d'information Al Ahram

L’analyste militaire a été invité à réagir après l’attaque mortelle qui a secoué le Sinaï et qui a coûté la vie à 16 soldats égyptiens.

La chaîne Nil a interrogé l’analyste par téléphone et en direct, mardi 7 août, pour tenter de dégager les conséquences d’une telle agression aux portes d’Israël et de la bande de Gaza.

Basé à Tel Aviv, le chercheur exhorte les deux pays à une plus grande coopération, afin d’éviter que de nouvelles attaques  se produisent.

Pour lui, l’agression n’est ni imputable aux Palestiniens, ni au Hamas, qui contrôle Gaza depuis sa victoire aux élections législatives de 2006.

En dépit de la normalisation des relations diplomatiques entre l’Egypte et Israël depuis la signature des Accords de Camp David en 1979, plusieurs syndicats égyptiens demeurent attachés à ne pas normaliser leurs relations avec l’Etat hébreux.

Le choix de l’intervenant n’a donc pas tardé à soulever de vives réactions au sein de la rédaction de Nil TV.

Le gestionnaire de la chaîne gouvernementale a lui-même déclaré que cette intervention était due à une mauvaise décision prise par le présentateur du programme.

Ce petit incident est emblématique du paradoxe égyptien à l’égard du voisin israélien. Les accords de paix signés entre les deux pays sont vivement critiqués par les Egyptiens. Ce sentiment anti-israélien traverse toute la société égyptienne, toutes classes confondues.

En septembre 2011, en marge d’une manifestation sur la place Tahrir au Caire, des milliers de manifestants avaient pris d’assaut l’ambassade israélienne, poussant l’ambassadeur israélien, Yitzhak Levanon, à quitter l’Egypte sous escorte.

Dernièrement, ce sont des acteurs égyptiens piégés par une caméra cachée qui ont de nouveau confirmé ce sentiment anti-israélien.

La chaîne de télévision égyptienne Al-Nahar pensait avoir une bonne idée pour son émission de caméra cachée: faire croire aux invités qu’ils étaient sur une chaîne israélienne.

La blague n’a pas été du goût des trois acteurs égyptiens invités sur le plateau. Pensant être en off, l'acteur égyptien Ayman Kandeel, a insulté un employé de la chaîne et est allé jusqu’à gifler la présentatrice qui s’est tout bonnement retrouvée au sol.

Les derniers évènements dans le Sinaï relancent le débat autour des accords de paix qui limitent notamment la présence militaire de l'Egypte dans le Sinaï.

Lu sur Al Ahram

 

A lire aussi

Egypte-Israël: le Sinaï de la discorde

L'Egypte des militaires (Chronologie interactive)

Egypte-Israël: qui a parlé de rupture?