SlateAfrique

mis à jour le

Taoufik Makhloufi, la fierté algérienne des JO

L’Algérie a poussé un ouf de soulagement. Sa délégation ne rentrera pas bredouille de Londres.

Le coureur de demi-fond Taoufik Makhloufi, a remporté mardi 7 août la médaille d’or sur l’épreuve du 1500 mètres en 3’34’08.

Il offre ainsi à son pays la quatrième médaille d’or dans cette discipline. Une fierté qu’on peut lire dans le quotidien algérien El Watan:

«Makhloufi a fait une course remarquable, s'offrant un dernier tour à lui tout seul. Il rejoint ainsi la liste des rares algériens champions olympiques. Bravo champion!»

Une victoire qui n’était pas gagnée d’avance. En effet, la veille de l’épreuve, le doute planait toujours quant à la participation de Makhloufi à l’épreuve.

La Fédération internationale d’athlétisme avait décidé d’exclure l’athlète des Jeux, car elle avait estimé qu’il n’avait pas été assez combatif sur l’épreuve du 800 mètres.

Finalement Taoufik Makhloufi a été autorisé à participer à la finale du 1.500 après avoir produit un certificat médical justifiant une blessure, qui l’avait empêcher de concourir correctement au 800 mètres.

Une médaille d’or sur fond de polémique, mais une médaille d’or quand même.

Lu sur El Watan.

 

A lire aussi:

Pourquoi l'Algérie ne peut pas triompher aux JO

Sanctionné pour avoir ménagé ses forces

Notre dossier JO 2012: les espoirs de l'Afrique