SlateAfrique

mis à jour le

Enième rififi dans l'armée congolaise

Alors qu’ils font face à la rébellion dans la province voisine du Nord-Kivu, des militaires d’un régiment des Forces armées de la RDC basés à Kitindi dans le Sud-Kivu, se sont affrontés entre eux dans la nuit du 5 au 6 août 2012.

Selon, les informations fournies par Radio Okapi, tout serait parti d’une tentative de défection «d’un certain major Thierry, chargé des renseignements de ce régiment des FARDC à Kitindi

Présenté comme un ancien élément du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) du général Bosco Ntaganda, le major Thierry serait donc, selon Radio Okapi, à l’origine de l’affrontement entre les éléments de ce régiment.

Ceux souhaitant le rejoindre et ceux qui voulant les en empêcher.

Seulement, le major Thierry et ses hommes n’auront pas la même chance que les ex-combattants du CNDP qui ont créé le M23 en avril 2012.  

La rébellion du M23 avait, elle aussi, commencé par une défection avant de former l’actuelle dans le Nord-Kivu.

Dans sa défection, le major Thierry «a buté sur la riposte d’autres militaires loyalistes des FARDC. Des échanges de tirs entre les deux groupes ont poussé la population de Kitindi à fuir dans la brousse», indique Radio Okapi.

Les biens des populations ont été pillés.

«Le centre de santé de Ngoma par exemple a été pillé de fonds en comble: médicaments, matériels et près de 3.000 dollars (environ 2.400 euros) emportés», raconte un notable local.

Lu sur Radio Okapi