mis à jour le

Nigeria: un camion-citerne explose, la police redoute de nombreux morts

De nombreuses personnes pourraient avoir trouvé la mort dans l'accident d'un camion-citerne transportant du pétrole qui a pris feu et explosé après avoir dévié de sa trajectoire, dans le sud-est du Nigeria, a indiqué samedi la police nigériane.

L'accident s'est produit vendredi vers 17H00 (16H00 GMT) dans la région d'Odukpani, dans l'Etat de Cross River, juste au nord de sa capitale, Calabar. Des habitants se sont précipités pour récupérer le pétrole qui s'échappait du camion-citerne lorsqu'il a pris feu, ce qui a provoqué l'explosion.

"Le nombre de victimes est élevé" mais "je ne peux pas en confirmer le nombre exact", a déclaré une porte-parole de la police de l'Etat de Cross River, Irene Ugbo. 

Un habitant, Akpan Imon, a affirmé qu'au moins 18 personnes sont mortes. "J'ai compté 18 corps, dont ceux de femmes et d'enfants brûlés jusqu'à ne plus être identifiables", a-t-il dit.

"Je pense que le bilan pourrait être plus élevé parce que des habitants de communautés voisines ont afflué" sur les lieux de l'accident, a-t-il ajouté.

Selon un autre habitant, Sunday Ibor, "plus de 20 corps" ont été évacués".

Les blessés ont été évacués à l'hôpital de l'université de Calabar pour des brûlures à différents degrés.

Selon la porte-parole de la police, l'explosion pourrait être due au choc des conteneurs en métal utilisés pour recueillir le pétrole.

Les explosions de camions-citernes et de pipelines sont fréquentes au Nigeria dont la majorité de la population vit dans la pauvreté bien que le pays soit le premier producteur de pétrole du continent, avec près de 2 millions de barils par jour.

Les incendies et les explosions surviennent souvent lorsque des habitants tentent de siphonner du pétrole des oléoducs ou lorsque des camions-citernes ont des accidents sur les routes mal entretenues du pays.

En juillet 2012, au moins 104 personnes avaient été tuées et une cinquantaine blessées alors qu'elles essayaient de retirer du pétrole d'un camion-citerne accidenté dans l'Etat de Rivers (sud). La plupart sont mortes quand le véhicule a pris feu.

En juin 2018, au moins neuf personnes sont mortes à Lagos, la capitale économique du pays, lorsqu'un accident impliquant un camion-citerne a provoqué un incendie qui a carbonisé plus de 50 véhicules.

AFP

Ses derniers articles: Maroc: démission du patron des patrons après de propos sur l'Algérie  Des Algériens dans la rue contre une loi sur les hydrocarbures  Afrique du Sud: la police défile contre les violences faites aux femmes 

morts

AFP

Burkina: une vingtaine de morts dans l'attaque d'un site d'orpaillage dans le Nord

Burkina: une vingtaine de morts dans l'attaque d'un site d'orpaillage dans le Nord

AFP

RDC: 21 morts dans l'éboulement d'une mine artisanale dans l'Est (nouveau bilan)

RDC: 21 morts dans l'éboulement d'une mine artisanale dans l'Est (nouveau bilan)

AFP

RDC: au moins 14 morts dans l'éboulement d'une mine artisanale dans l'Est

RDC: au moins 14 morts dans l'éboulement d'une mine artisanale dans l'Est

police

AFP

Alger: la police tente d'empêcher le rassemblement étudiant, une première depuis février

Alger: la police tente d'empêcher le rassemblement étudiant, une première depuis février

AFP

Attaque meurtrière au Rwanda: des rebelles présumés des FDLR présentés par la police

Attaque meurtrière au Rwanda: des rebelles présumés des FDLR présentés par la police

AFP

Nigeria: la police secourt plus de 300 garçons torturés et violés dans une école coranique

Nigeria: la police secourt plus de 300 garçons torturés et violés dans une école coranique