SlateAfrique

mis à jour le

Ghana - Celui qui voulait ressusciter le président

Segbene Xenodzi, un Ghanéen un peu allumé, se veut «grand prophète devant l'Eternel». Il s’est mis en tête de rééditer le miracle biblique de la résurrection de Lazare par Jésus.

Selon le site d'information ivoirien Koaci.com, l’intéressé prétend que c’est Dieu lui-même qui lui a assigné la mission de ressusciter le président ghanéen John Atta Mills décédé  le 25 juillet 2012, à Accra.

Alors que le pays est encore en deuil, le «prophète» a refusé de signer le livre de condoléances du défunt, convaincu que sa mort n’est pas définitive.

«Il ajouté que Dieu a promis de forcer les quatre vents de la terre et à souffler et ressusciter le défunt président, si ses directives étaient suivies», rapporte le site GhanaToGhana

Le «prophète» demande au gouvernement de lui permettre de réaliser son miracle avant qu’il ne soit trop tard.

Une requête que ces derniers refusent de satisfaire, malgré une frange de la population, qui souhaite, elle, laisser à Xenodzi l’opportunité de prouver ses dires.

Seulement, les officiels ont toutes les raisons de douter: en juillet 2011, il avait prédit que l’épouse de l’ancien président Rawlings, entrée en politique, devait gagner les primaires pour la candidature à la présidentielle.

En cas de défaite, il avait parié sa vie, affirmant qu’il se suiciderait. Résultat, John Atta Mills a remporté le scrutin interne par 97% des suffrages exprimés et Xenodzi est… encore là.

Pour expliquer sa renonciation au suicide, il avait expliqué que le score n’était pas juste. En attendant, la famille du défunt refuse catégoriquement de lui donner accès à la dépouille mortelle dont l’enterrement est prévu le 10 août 2012.

Lu sur Koaci.com, GhanaToGhana.com

A lire aussi

Quel président africain mourra dans moins de deux mois? 

Nigeria - Les prophètes sont-ils des charlatans?

RDC: Séropositifs, priez et vous serez guéris?

Dieu va-t-il lâcher Gbagbo?