SlateAfrique

mis à jour le

La difficile réconciliation des frères ennemis soudanais

Depuis un an, toutes les relations sont coupées entre les deux Soudan: les deux voisins refusent de s’entendre, rapporte la BBC.

Le 2 juillet scelle officiellement l’anniversaire de la rupture diplomatique entre les deux pays. En cause, les frontières, mais surtout le pétrole, principale ressource des deux Etats.

Car, depuis leur séparation le 9 juillet 2011, les conflits et combats continuent. Et ce, malgré la levée de bouclier de la communauté internationale.

Le conseil de sécurité de l’ONU avait pourtant prévenu les deux entités: si Juba et Khartoum venaient à refuser d’appliquer la feuille de route lancée par l’Union africaine avant le 2 août, l’organisation internationale pourrait sévir.

Et appliquer des sanctions économiques lourdes, qui pénaliseraient davantage les deux pays.

Car comme le rappelle la BBC, ils «sont confrontés à une crise économique qui menace leur stabilité politique, depuis que Juba a cessé sa production pétrolière à cause de sa dispute avec Khartoum

Pour gâter les choses, le Soudan est en proie à une vague de contestation grandissante, sévèrement réprimée.

Car depuis qu’Omar el-Béchir n’arrose plus le pays de pétrodollars, l’inflation flambe, contraignant le Soudan à adopter une stricte politique d’austérité.

Le Soudan du Sud n’est pas dans une meilleure posture. Privé de 98% de ses ressources, liées au pétrole, le pays est au bord de l’asphyxie économique.

Pour l’instant, rien ne présage d'une amélioration imminente. Les deux Soudan s’accusent mutuellement de bloquer le processus de paix.

Thabo Mbeki, ancient president Sud-African, désigné négociateur en chef du dossier par l’UA pourrait décider de repousser le délai, afin d’encourager les discussions.

Une initiative appuyée par la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, qui a prévu de se rendre à Juba, dans le cadre de sa tournée africaine.

Lu sur BBC 

A lire aussi

Soudan du Sud: l'indépendance au goût amer

Le Soudan du Sud, une nation aux 99% de sans-papiers

Soudan: Omar el-Béchir dégage!