SlateAfrique

mis à jour le

Rached Ghannouchi veut-il rétablir la polygamie en Tunisie?

Rached Ghannouchi serait-il trop complaisant avec la question de la polygamie? C’est, en tout cas, ce qu’insinue le magazine tunisien Kapitalis, dans un article intitulé «Ghannouchi et Ennahda veulent rétablir la polygamie».

Le magazine trouve les réponses du chef d’Ennahda pas assez satisfaisantes. Devant une assistance de femmes voilées, Ghannouchi déclare que la polygamie est une question marginale.  

«Il ne dit pas, bien sûr, qu’il s’y oppose, lui qui s’y connaît en la matière, puisqu’il a épousé plusieurs femmes, notamment une Tunisienne et une Soudanaise», tient à rappeler Kapitalis.

Ghannouchi ne dit pas explicitement qu’il veut rétablir la polygamie, mais sous-entend, selon le magazine, qu’il serait bien de la rétablir dans une société tunisienne où l’institution du mariage est en pleine déliquescence.

«Le Tunisien ne peut même plus se marier. Il est souvent chômeur et pauvre et n’est même plus en mesure de subvenir aux besoins d’une seule femme. C’est pourquoi, d’ailleurs, il ne se marie plus. Beaucoup de jeunes dépassent l’âge de 40 ans sans se marier. La femme qui travaille, elle aussi, ne veut pas avoir d’enfants. Résultat: on est en train de fermer des écoles parce qu’il n’y a plus d’enfants à scolariser. Voilà le projet de société initié par Bourguiba et poursuivi par Ben Ali. Et qui est totalement biaisé…», rapporte Kapitalis, d’après les propos du chef d’Ennahda.

Derrière cette prise de parole, le magazine Kapitalis voit une attaque aux avancées du Code de statut personnel de Bourguiba, le premier président de la Tunisie, et une critique de l’émancipation des femmes.  

Lu sur Kapitalis

A lire aussi

La dictature légale d'Ennahda

Le rêve brisé des Printemps arabes

La polygamie redevient «in» en Afrique