SlateAfrique

mis à jour le

Boris Boillon, le Sarko-boy déchu (VIDEO)

Fin de parcours pour Boris Boillon, plus connu pour son surnom de «Sarko boy».

L’ambassadeur de la France en Tunisie vient d'être remercié. La nouvelle, qui avait déjà filtré dans le Journal du Dimanche, a été confirmée le 1er août, à l'issue du Conseil des ministres, à Paris.

«Nommé en février 2011, afin de redresser l'image de la France qui a mis un certain temps avant de soutenir la révolution tunisienne, Boris Boillon fut conseiller de Nicolas Sarkozy», relate le Huffigton Post.

Un véritable échec diplomatique, puisque Boris Boillon n’a, depuis son installation en Tunisie, cessé d’enchaîner les polémiques.

Boris Boillon avait, entre autres, suscité la polémique et de nombreuses moqueries à cause de sa photo de profil sur le réseau social "Copain d'avant".

Ce dernier n'avait pas trouvé mieux que d'exhiber ses muscles en photo, uniquement vêtu d'un maillot de bain échancré.

François Gouyette, ancien ambassadeur en Libye avant le conflit, devrait hériter de son poste.

Le remplacement de Boris Boillon n’est pas un cas isolé. Le Conseil des ministres du 1er août dernier a inauguré un véritable jeu de chaises musicales diplomatiques.

Avec pas moins de dix changements.  

«Un ambassadeur au Rwanda, siège vacant depuis longtemps, devrait aussi être nommé», faisait déjà le Huffigton Post.

Après s’en être violemment pris à une journaliste tunisienne, Boris Boillon avait défendu Mouammar Kadhafi, qui selon lui, avait, avant le début des conflits, réalisé son  «autocritique».

Lu sur Le Journal du Dimanche, Huffigton Post

A lire aussi

Il s'appelle Boillon, Boris Boillon

Le Maghreb salue le tombeur de Sarkozy

Khadra: Sarkozy ne dispose d'aucun soutien auprès de nos peuples