SlateAfrique

mis à jour le

Ramadan - Une mosquée profanée par deux têtes de porc

Au petit matin du 1er août 2012, les musulmans de Montauban, une ville du sud-ouest de la France, ont fait une découverte macabre, en se rendant à la mosquée pour la première prière de la journée: deux têtes de cochon avaient été déposées sur le portail de l’édifice religieux, le tout accompagné d’une importante quantité de sang déversée jusqu’à l’entrée.

«Pendant le mois sacré du ramadan, c’est inqualifiable, c’est de la provocation raciste», s’est insurgé Abdallah Zekri, président de l’Observatoire de l’islamophobie, auprès de l’AFP, citée par Libération.

Même son de cloche du côté d’Haji Mohamed, l’imam de la mosquée de Montauban et président régional du Rassemblement des musulmans de France (RMF):

«C'est indigne... S'attaquer à la religion... Je ne sais pas ce qui se passe, les gens perdent la tête, surtout pendant le ramadan, alors qu'on prône le dialogue entre les religions.»

La communauté musulmane est choquée par la violence d’un tel acte, mais malheureusement ce type de comportement devient de plus en plus fréquent.

Tel que le confirme l’Observatoire national contre l’islamophobie, les «actions islamophobes» ont augmenté de 54,54% au premier semestre 2012 par rapport à la même période en 2011.

Lu sur Libération (via AFP)

 

A lire aussi:

Quand la France flirte avec l'islamophobie

Guéant, le côté obscur de la France

Israël n'est plus la terre promise des Africains