SlateAfrique

mis à jour le

Comment Najat Vallaud Belkacem est devenue ministre

«Najat doit accepter d'être là pour ça».

Interrogée par l'hebdomadaire français Le Point sur le parcours de son ancienne porte-parole lors de la campagne présidentielle en France de 2007, puis de nouveau en mars 2009 en vue de la primaire socialiste, Ségolène Royal explique que Najat Vallaud Belkacem «doit assumer son identité et en être fier».

Ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud Belkacem doit accepter son statut d'«icône de la diversité» affirme Ségolène Royal.

«J'ai toujours voulu avoir des ouvriers, des exclus, des jeunes issus de la diversité autour de moi», explique la présidente de Poitou-Charentes.  

«Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là», poursuit Ségolène Royal, qui justifie les motivations qui l’ont poussées à s’entourer de Najat Vallaud Belkacem par son origine marocaine.

Deuxième d'une famille de sept enfants, Najat Belkacem naît dans la campagne marocaine en 1977 à Beni Chiker, un village proche de Nador, dans le Rif.

Si l’on en croit les propos de Ségolène Royal, Najat Vallaud Belkacem doit son ascension politique en partie à cela. Mais cette dernière ne devrait pas forcément apprécier cette étiquette.

Selon Le Point, Najat Vallaud Belkacem (NVB) refuse d'être réduite à ses origines marocaines. A cet égard, son antimodèle est Rachida Dati. D'après NVB, l'ancienne Garde des Sceaux aurait trop mis en avant son parcours. 

Lu sur NouvelObs, Europe 1

A lire aussi 

Pourquoi Manuel Valls irrite les Marocains

Quand la France désavoue ses musulmans