mis à jour le

Elections en RDC: au moins un mort et 80 blessés dans le Kasaï

Au moins une personne a été tuée et 81 autres blessées dans des heurts entre des partisans du pouvoir et ceux de l'opposition dimanche à Tshikapa en République démocratique du Congo à six jours des élections prévues le 23, a-t-on appris lundi des sources concordantes.

Il y a eu également une vingtaine d'arrestations, selon une des sources disposant d'observateurs sur place.

Les heurts ont éclaté entre des partisans d'un des deux principaux candidats de l'opposition à la présidentielle, Félix Tshisekedi, et ceux de l'ex-ministre de l'Enseignement Maker Mwangu, candidat de la majorité aux législatives.

Les heurts ont éclaté quand les avions des deux hommes se sont posés à quelques heures d'écart à l'aéroport de Tshikapa au Kasaï.

D'autres sources font état de deux morts, avec des responsabilités partagées dans le déclenchement des violences.

"Un jeune chef coutumier qui se trouvait parmi les partisans de Maker Mwangu a été lapidé et est allé mourir à l'hôpital", a témoigné à l'AFP Faustin Dostin Luange de la radio communautaire "La Voix de votre communauté" de Tshikapa.

En réaction, "les partisans de Maker Mwangu ont intercepté un conducteur de moto qu'ils ont fait passer pour un militant de l'UDPS (parti de Tshisekedi) et l'ont battu à mort. J'ai vu deux corps mais le bilan pourrait être plus élevé", a-t-il ajouté.

Il a fallu l'intervention de l'armée pour exfiltrer l'ex-ministre Maker Mwangu de l'aéroport, selon des témoins interrogés par l'AFP.

Des sources de la police ont confirmé cette tension dimanche à Tshikapa. La police redoute la résurgence des conflits entre communautés Pende et Luba.

Le Kasaï a basculé dans la violence entre septembre 2016 et mi-2017 avec l'inserruction de la secte Kamuina Nsapu, composée des membres de la communauté Luba, majoritaire dans le Kasaï.

Elle était en conflits avec les "Bana Mura", la milice Pende, selon des rapports d'ONG et de l'ONU.

La rébellion Kamuina Nsapu, nom d'un chef coutumier tué par les forces de sécurité le 12 aout 2016, a fait 3.000 morts entre septembre 2016 et octobre 2017 et 1,4 millions de déplacés, selon l'ONU.

AFP

Ses derniers articles: La France plaide en faveur du retrait du Soudan de la liste noire américaine  "Avortement illégal" au Maroc: reprise du procès sur fond d'indignation  CPI: la procureure fait appel de l'acquittement de l'ex président Gbagbo 

blessés

AFP

Mutinerie au Cameroun: 45 blessés dans la prison de Buea

Mutinerie au Cameroun: 45 blessés dans la prison de Buea

AFP

Mali: attaque au véhicule piégé

Mali: attaque au véhicule piégé

AFP

Maroc: un camp de migrants ravagé par un incendie, des blessés

Maroc: un camp de migrants ravagé par un incendie, des blessés

élections

AFP

Niger: le calendrier des élections dévoilé, présidentielle et législatives fin décembre 2020

Niger: le calendrier des élections dévoilé, présidentielle et législatives fin décembre 2020

AFP

RDC: avis de gros temps 6 mois après l'euphorie des élections

RDC: avis de gros temps 6 mois après l'euphorie des élections

AFP

Le Togo tient ses premières élections municipales en plus de trente ans

Le Togo tient ses premières élections municipales en plus de trente ans

Kasaï

AFP

RDC: les évêques du Kasaï satisfaits de l'élection de Tshisekedi

RDC: les évêques du Kasaï satisfaits de l'élection de Tshisekedi

AFP

RDC: milices et forces de sécurité accusées de crimes contre l'humanité au Kasaï

RDC: milices et forces de sécurité accusées de crimes contre l'humanité au Kasaï

AFP

RDC: sept tués et 11 blessés dans l'attaque d'un village du Kasaï

RDC: sept tués et 11 blessés dans l'attaque d'un village du Kasaï