SlateAfrique

mis à jour le

Ouganda - Plus de fonctionnaires que d'athlètes aux JO

Pourquoi les dirigeants ougandais sont-ils si avares avec leurs sportifs olympiques? Ou, si vous préférez, trop généreux avec leurs fonctionnaires?

En chiffres officiels: l’Ouganda envoie 16 athlètes et 18 fonctionnaires aux Jeux olympiques de Londres.

Ces chiffres ne comprendraient pas tous les fonctionnaires dont la participation aux JO sera financée par le gouvernement, tient à préciser le Daily Monitor.

L’Ouganda aurait envoyé plus de représentants que d’athlètes aux Jeux. Autrement dit, le pays paie cinq fois plus de fonctionnaires que les espoirs de médailles de l’Ouganda ne le permettent, ajoute le Daily Monitor. 

Le gouvernement n’a par ailleurs pas fourni de fonds propres aux athlètes ougandais pour financer leurs préparatifs aux Jeux olympiques de 2012 —dont la cérémonie d’ouverture est prévue le 27 juillet— a confié un haut fonctionnaire.

A bien des égards, ce manque de fonds a porté préjudices aux sportifs qui auraient dû commencer les entraînements six mois avant le début de la compétition.  

William Blick, le président de l'UOC (The Uganda Olympic Committee) a lui-même confié que la préparation des sportifs a été paralysée par le manque d'argent et des luttes intestines dans l'organisation. .

Avec retard, le gouvernement ougandais a toutefois débloqué 400 millions de dollars pour les sportifs. 

Mais à quoi cet argent sert-il, si les joueurs n’ont pas eu les moyens de s’entraîner?

«Nous n'avons pas d'argent pour les préparations. Ce n'est pas ce que j'aurais voulu, mais c'est hors de mon contrôle», regrette le président de l’UOC.

A côté de cela, les fonctionnaires présents vivront grâce aux caisses de l’Etat ougandais et certains seront payés cinq fois plus que les athlètes qui porteront les couleurs de l’Ouganda, lors de cette compétition mondiale, fait encore savoir le site.

Les athlètes, entraîneurs et autres officiels techniques recevront chacun 72 dollars (environ 59 euros) par jour pendant 15 jours.

Cinq fonctionnaires au sein du comité olympique recevront chacun 350 dollars (285 euros) par jour pour les deux semaines. Et chacun a même droit à un invité.

Lu sur Daily Monitor

 

A lire aussi 

Le sprint n'est pas qu'une affaire de noirs

Sara El Bekri, la Laure Manodou marocaine

Pour aller plus loin: le dossier Jeux Olympiques 2012