SlateAfrique

mis à jour le

Des «espions» de la CIA et du MI6 exécutés par les shebabs

Les shebabs, groupe de djihadistes armés somaliens, viennent une fois de plus de montrer leurs pratiques barbares aux yeux du monde: dimanche 22 juillet, ils ont exécuté en public trois des leurs, supposés être des espions des services secrets américain et britannique.

Une information publiée par Associated Press et relayée sur le site du Washington Post:

«Les shebabs ont dit que ces hommes étaient des indicateurs de la CIA et du MI6, et étaient responsables de récentes attaques de drones qui ont tué plusieurs membres du groupe.»

Un shebab autoproclamé juge s’est prononcé en faveur de la peine de mort, et l’exécution s’est faite publiquement, sous le regard effaré des habitants.

Mohama Jama, qui vit à Merca, ville côtière du sud de la Somalie où a eu lieu l’exécution, a ainsi témoigné auprès de l’agence Associated Press:

«Des douzaines de combattants masqués ont attaché les trois hommes à un peloton d’exécution. Un juge shebab autoproclamé a donné l’ordre de les tuer. Des centaines d'habitants ont été forcés à regarder et beaucoup d’entre eux ont vomi après la tuerie.

L’exécution et le jugement se sont faits rapidement, et d’une manière déloyale. C’était horrible à regarder. Les hommes sont morts sur le coup, leurs corps criblés de balles.»

D’après un membre des shebabs se présentant sous le nom d’Abu Abdalla, ces hommes «faisaient partie d’un vaste réseau d’espions déployés par les services secrets américains et britanniques en Somalie pour espionner les shebabs».

Pour le moment, aucune déclaration officielle de l’Occident n’est venue étayer cette version des faits.

Lu sur The Washington Post

A lire aussi

Kenya: Les shebabs adoptent la méthode Boko Haram

Pourquoi l'Afrique ne peut pas résister à la menace terroriste

Somalie: l'impossible coopération régionale