SlateAfrique

mis à jour le

Pourquoi Madonna ne plaît pas à la présidente du Malawi

La chanteuse américaine Madonna ne fait plus d’effet au Malawi.

En 2009, accueillie en fanfare à Chinkhota, une ville du Malawi, elle promettait de construire une école pour jeunes filles, à l’instar d’Oprah Winfrey en Afrique du Sud.

Un ruban coupé, un arbre planté, l’inauguration du site était aussi grandiose que la valeur du projet qui s’élevait à plus de 12 millions d’euros.

Trois ans plus tard, désillusion totale. Le site à peine défriché, a été laissé à l’abandon par Madonna et sa fondation Raising Malawi (améliorer le Malawi).

Un terrain vague qui servira désormais de monument aux héros de la nation, révèle le quotidien britannique the Guardian.

Le projet de monument aux morts n’éclipse, toutefois, pas toute la controverse créée par la Madone qui depuis, cherche à se racheter une conduite en enchaînant les bonnes actions au Malawi.

Après avoir financé un dispensaire pour des orphelins du sida, Madonna projette de financer, en partenariat avec BuildOn, une ONG spécialisée dans le soutien scolaire, la construction de dix établissements pouvant accueillir au moins mille élèves, surtout des filles.

De plus, la chanteuse américaine a appelé ses fans à collecter 5 dollars ou plus pour aider le Dr Erick Borgstein, seul chirurgien pédiatre du Malawi depuis des années, rapporte TFI news.

Des projets généreux, certes, mais qui n’enlèvent rien à la réticence et aux vives critiques des Malawites et de leur présidente Joyce Banda.

La présidente du Malawi a ainsi déclaré dans une interview télévisée en avril dernier:

«Madonna était venue au Malawi pour construire une école mais elle a changé d’avis. Donc oui, cela me gêne un peu qu’elle vienne au Malawi, adopte des  enfants, change d’avis sur la construction de l’école puis revienne comme si de rien n’était pour construire des écoles locales.»

Lu sur The Guardian

A lire aussi

Madonna, la madone du Malawi

Le Malawi à l'école de Madonna

Malawi - Madonna future ministre de l'Education?

Afrique du Sud - Les nouvelles bachelières d'Oprah Winfrey