SlateAfrique

mis à jour le

Afrique du Sud - Mâcher du chewing-gum peut coûter cher

70 euros d’amende, c’est le prix à payer si jamais vous mâchez du chewing-gum dans le Gautrain, ce train régional de Johannesburg, en Afrique du Sud.

Pontso Pakkies et Lebo Sibisi, deux sœurs sud-africaines, l’ont appris à leur dépens, rapporte le quotidien sud-africain the Star.

Le 13 juillet, alors qu’elles attendaient patiemment leur train, à Rosebank station, à Johannesburg, les deux sœurs ont été arrêtées pour la simple et bonne raison qu’elles mâchaient du chewing-gum.

Détenues pendant quatre heures par les vigiles du Gautrain, elles seront finalement libérées contre une amende de 70 euros, une somme conséquente pour un sud-africain moyen, rappelle le quotidien.

Si l’incident peut paraître cocasse, pour certains, il a été vécu comme un véritable cauchemar par les deux victimes.

Le quotidien The Star nous donne quelques détails:

«Le 13 juillet, après leur déjeuner, Pontso Pakkies et Lebo Sibisi mâchaient du chewing-gum, en attendant leur train pour Pretoria quand elles ont été priées de le jeter par un vigile. S’en est alors suivi un véritable dialogue de sourds, puisque le vigile ne parlait que très peu l’anglais et le zoulou. Ne voyant pas de poubelle à proximité, les deux sœurs ont mis leur chewing-gum dans un mouchoir. Un geste que le vigile n’a vraisemblablement pas compris.»

Le vigile «a dit que nous avions refusé de jeter le chewing-gum et qu'il allait nous mettre une amende», a également indiqué Pontso au quotidien.

Les deux jeunes femmes ont ensuite été retenues quatre heures dans une salle où il y avait ni téléphone pour prévenir leurs familles ni toilettes.

«Nous n’avions absolument pas connaissance des lois et règles du Gautrain. En sortant de la salle de détention, nous avons aperçu un homme blanc en train de boire du soda, sur les quais. A ce moment-là, nous nous sommes dit que le système était vraiment injuste et que les lois n’allaient que dans un sens», a confié l’une des sœurs.

Approchée par l’AFP, la porte-parole du Gautrain, Kelebogile Machaka n'a pas directement commenté l'épisode et s’est simplement contentée de dire:

«Manger et boire est strictement interdit dans le Gautrain et sur ses quais. Tous nos passagers doivent se conformer à ces règles

Avant d’ajouter:

«Retirer le chewing-gum des sièges, de la moquette ou des carreaux peut non seulement s’avérer coûteux mais peut également provoquer l’ire des passagers qui auraient marché ou se seraient assis, malencontreusement, sur du chewing-gum

Lu sur the Star, Mail & Guardian

 

A lire aussi

Afrique du Sud - Le premier train enfin opérationnel

Alger, un tramway nommé désir

Le TGV marocain, un caprice royal?