SlateAfrique

mis à jour le

Dlamini-Zuma à la Commission africaine, une victoire pour l'Afrique australe

L’Union africaine «a fait le bon choix», titre l’hebdomadaire sud-africain City Press. C’est le commentaire de satisfaction du président Jacob Zuma à la suite de l’élection de sa ministre des Affaires Etrangère et ex-épouse, Nkosazana Dlamini-Zuma, à la présidence de la Commission de l’Union africaine le 15 juillet au soir.

«Nous avons réussi!» a clamé un délégué zimbabwéen au soir du 15 juillet 2012, illustrant le fort soutien que la candidate sud-africaine a reçu des pays de la SADC, la communauté de développement d’Afrique australe, explique le Mail and Guardian.

A l’annonce du résultat, au centre de conférence de l'institution continentale à Addis-Abeba, ministres, ambassadeurs et responsables gouvernementaux du pays de Mandela ont tous entonné un chant de célébration, rapporte le quotidien national The Times.

Gwede Mantashe, le secrétaire général de l’ANC (Congrès national africain), parti au pouvoir en Afrique du Sud, a tenu a rappeler qu’il s’agissait d’une victoire pour le continent tout entier.

«Nous voulons nous affranchir de la mainmise des colonisateurs. Nous avons une grande confiance en elle. En tant que leader capable, elle va réussir sa mission.»

Au-delà de ces considérations politiques, la désignation de Dlamini-Zuma est perçue comme une victoire pour le genre féminin.

Angie Motshekga, présidente de la Ligue des femmes de l’ANC, se réjouit pour cette raison: «Son élection est une victoire pour dans lutte des sexes sur le continent.»

Même son de cloche chez la ministre de la Coopération et des Affaires Internationales, Maite Nkoana-Mashabane.

Pour l’occasion, le président Zuma lui-même s’est lui aussi improvisé féministe en se disant convaincu que cette victoire affermirait la cause féminine sur le continent avec l’arrivée de la première femme à ce poste d’importance.

Lu sur City Press, The Times, Mail and Guardian

A lire aussi

Union africaine: renaître ou mourir

La guerre du leadership africain

Union africaine, ce rêve qui pourrait virer au cauchemar