mis à jour le

Zimbabwe: au moins 42 morts dans l'incendie d'un bus (police)

Au moins 42 passagers d'un autocar ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans le sud du Zimbabwe, a annoncé la police locale, après l'explosion, pour une raison encore inconnue, d'une bonbonne de gaz appartenant à un passager.

La télévision nationale ZBC a publié des photos montrant la carcasse du véhicule qui transportait quelque 70 personnes.

"A l'heure qu'il est, nous savons que plus de 42 personnes sont mortes", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la police, Charity Charamba. "Nos effectifs sont sur les lieux de l'accident".

La compagnie de cars Brooklyn Buses à qui appartient le véhicule s'est dit "profondément choquée" par l'accident.

"On suspecte qu'une bonbonne de gaz introduite illégalement par un passager a explosé", a expliqué la compagnie dans un communiqué.

"Soupçonnant que quelque chose ne tournait pas rond, le chauffeur du bus s'est garé pour vérifier, et quand il a allumé la lumière, il y a eu une explosion dans le bus", a-t-elle ajouté.

- Odeur de gaz - 

La compagnie de bus a avancé un bilan moins élevé que la police, avec 31 morts, ajoutant que de nombreuses personnes souffraient de "graves blessures".

Selon des médias locaux, certains passagers ont réussi à s'échapper du bus en sautant par les fenêtres.

L'autocar effectuait une liaison entre la ville zimbabwéenne de Zvishavane (sud-ouest) et Musina, dans le nord de l'Afrique du Sud.

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a présenté ses condoléances, se disant "dévasté" par cette "tragédie, la seconde en quelques semaines".

La semaine dernière, 47 personnes avaient déjà trouvé la mort dans une collision entre deux cars sur une route entre la capitale Harare et la ville de Rusape (est).

"J'appelle tous mes concitoyens à être extrêmement prudents sur les routes. Vérifiez vos véhicules, roulez lentement, la sécurité doit être une priorité", a ajouté le président Mnangagwa sur son compte Twitter.

Selon le journal d'Etat The Herald, le chauffeur du bus, Ndabazinhle Sikhosana, qui s'en est sorti avec quelques brûlures légères, a déclaré que "l'incendie s'est déclenché après une explosion".

Cité par la presse, Philisani Ndebele, un policier qui était sur les lieux de l'accident, a précisé que certains corps étaient méconnaissables à cause de la gravité de leurs brûlures.

Les accidents de la circulation sont très communs au Zimbabwe. En juin, 43 personnes avaient été tuées dans un accident dans le nord du pays sur la route menant en Zambie voisine.

morts

AFP

Ebola en RDC: l'Ouganda inquiet se prépare, des milliers de morts évités selon Kinshasa

Ebola en RDC: l'Ouganda inquiet se prépare, des milliers de morts évités selon Kinshasa

AFP

Migrants morts après 11 jours en mer: une ONG en appelle

Migrants morts après 11 jours en mer: une ONG en appelle

AFP

Ebola en RDC: 260 morts en quatre mois

Ebola en RDC: 260 morts en quatre mois