SlateAfrique

mis à jour le

La Namibie offre une arche de Noé à Cuba

L’arche de Noe II, projet namibien consistant à acheminer 146 animaux sauvages vers l’île de Cuba, a fait bondir plus d’une association de protection animale.

Un projet initié en 2009 à l’occasion de la visite de Raul Castro dans le pays.

Ainsi, en Afrique du Sud, la société nationale de prévention de cruauté envers les animaux (NSPCA) est montée au créneau en apprenant la nouvelle.

L’association s’est exprimée dans les colonnes du Mail&Guardian, le 11 juillet 2012:

«Nous faisons part de tout notre dégoût envers la décision du gouvernement namibien de capturer des animaux dans la nature pour les acheminer jusqu’à Cuba (…) C’est triste de constater que ces animaux vont être enlevés de leur habitat naturel et envoyés vers une terre inconnue, où ils seront privés de liberté et seront totalement dépendants des hommes pour leurs besoins quotidiens.»

The Namibian nous apprend que vingt-trois espèces d’animaux seront acheminées vers Cuba, à partir de début octobre et ce jusqu’en 2013.

Parmi elles, il y a des antilopes, impalas, des oryx du Cap, des rhinocéros blancs et noirs, des éléphants, des buffles, des hyènes, lions, léopards, etc. Pour des raisons médicales, certains animaux ont été dispensés du voyage, tels les zèbres, phacochères, cobes et gnous.

Un groupe de scientifiques cubains est arrivé sur le sol namibien, et a assisté aux premières captures d’animaux dans le parc naturel de Waterberg Plateau, dans le centre du pays.

Les animaux sont ainsi capturés puis gardés en captivité quelque temps, avant d’être emmenés vers le parc national zoologique de Cuba, qui abrite déjà 850 animaux pour une surface de 342 hectares.

Une telle opération est actuellement chiffrée autour de 7,5 millions d’euros à la Namibie, qui fait don de ces animaux à l’île caribéenne.

Lu sur Mail and Guardian, The Namibian

 

A lire aussi

Namibie - L'ancêtre de tous les animaux est apparu il y a 750 millions d'années

L'oasis qui veut sauver les gorilles

Cameroun, le nouveau cimetière des éléphants